Manifestation 07-04-2012

Le tunisien, a-t-il une valeur aux yeux du système ?

Il y a plus de 14 mois, penser à manifester était interdit mais les tunisiens l’avaient fait et sont sortis dans les rues exprimer leur ras-le-bol, des mouvements qui ont fini par chasser Ben Ali du pouvoir et mettre hors d’état de nuire sa bande, ou presque une partie de la diaspora.

Manifestation 07-04-2012
gaz lacrymogène - ©Med Amine B. Aziza

Les opposants à l’époque se sont rapidement rassemblés pour revenir au bled se croyant des leaders ou des symboles de la nation malgré leur lutte de l’extérieur pour certains alors que d’autres ont été muselés dans les prisons et les résidences surveillées. De retour au bled et sur scène, chacun a cherché à se montrer le leader, le symbole, le chasseur de Ben Ali bien qu’en réalité ce n’était que les braves du pays qui sont sortis de toute région s’indigner et revendiquer des droits de base, travail et liberté ainsi dignité.

Les choses s’accélèrent, les formations politiques se dressent, les divisions se créent et une lueur de lumière reste tant bien que mal visible au bout du tunnel qui se referme petit à petit. Le pire, la violence et la répression reprennent leur cours, entre autres, le 31 janvier 2011, le 6 Mai 2011 (lire ici et ici), le 18 juillet 2011, le 15 aout 2011 et récemment devant le ministère des droits de l’Homme et de la Justice transitionnelle (ici et ici), etc. Point commun de toutes ces agressions, des condamnations par les politiciens que ce soit avec l’ancien gouvernement de Béji Caïd Essebsi ou encore l’actuel de Hamadi Jebali. A se demander si des condamnations de cette violence guérissent les plaies et blessures des manifestants.

Manifestation 07-04-2012
Manifestation 07-04-2012 - © Ali Garboussi

Salafistes, laïques, centristes, tous ont eu droit à ces agressions. Encore un point commun, ce sont des tunisiens qui doivent faire face à chaque fois à ces agressions.

Aujourd’hui, la répression de la manifestation est dû, selon les autorités, à l’interdiction de toute manifestation collective à l’avenue Habib Bourguiba. Une artère qui a été indispensable pour regrouper les tunisiens le 14 janvier 2011 pour chasser Ben Ali du pouvoir et revient, révolutionnairement parlant, au peuple.

Pour résumer la journée, à cause d’une violation d’une décision des autorités, des tunisiens ont été violemment agressés à coups de matraques et des bombes de gaz lacrymogène. A croire que les citoyens tunisiens n’ont plus de valeur pour les disperser ainsi alors qu’il était possible d’encercler les lieux et sécuriser un périmètre afin que la manifestation se termine et qu’on publie un communiqué dénonçant la violation de cette décision en mettant en garde par exemple. Bref, samedi 7 avril 2012 semble à une journée à l’ère de Ben Ali…

Manifestation - 07-04-2012
Manifestation 07-04-2012 - © Ali Garboussi
Manifestation - 07-04-2012
Manifestation 07-04-2012 - © Ali Garboussi
Manifestation - 07-04-2012
Manifestation 07-04-2012 - © Ali Garboussi

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Laisser un commentaire