Les bombes lacrymogènes sont un plan pour la protection de la mosquée

Vendredi aurait du être le début d’un sit-in qui revendique des droits légitimes, arrestation des responsables du décès des martyrs de la révolution tunisienne, l’indépendance de la justice, la liberté de la presse, l’implication des jeunes, la réforme de la Haute instance pour la réalisation des objectifs de la Révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique. Toutefois, les événements ont dégénéré rapidement pour devenir une émeute avec plusieurs bombes lacrymogènes lancées par les autorités tunisiennes pour noyer la zone dans un nuage de lacrymogène qui a fait plusieurs victimes qui se sont réfugiées dans la mosquée, cette dernière a été attaquée par des bombes lacrymogènes.

Dans une intervention sur Hannibal TV, le directeur général de la Sécurité publique, Taoufik Dimassi, a expliqué que l’attaque de la mosquée a été décidée après avoir reçu l’ordre de ses supérieurs et que l’intervention était pour protéger les civils qui étaient infiltrés par des extrémistes et des bandits qui sentaient l’alcool… M. Dimassi a ajouté par ailleurs que ses troupes étaient présents pour la protection du lieu sacré.

Ce que personne ne peut comprendre, c’est le plan de protection qui utilise les bombes lacrymogènes dans la mosquée sachant que sur plusieurs vidéos de cet événement, nous nous apercevons des femmes et des vieux évanouis par terre à cause du gaz lacrymogène.

La violence pour la dispersion des manifestants de la Kasbah
La violence pour la dispersion des manifestants

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Laisser un commentaire