Monica Seles

Qu’est devenue Monica Seles, l’ancienne star du tennis féminin ?

Après son agression en plein match, rien n’était plus pareil. Monica Seles a tout connu dans sa carrière, la gloire, les titres, les coups durs. Découvrez l’incroyable carrière et la vie personnelle de Monica Seles, la joueuse de tennis légendaire aux neuf titres du Grand Chelem gagnés avant l’âge de 20 ans. De son enfance en Yougoslavie à sa vie d’adulte en tant que citoyenne américaine, femme d’affaires prospère et défenseure de causes caritatives, retour sur le destin d’une joueuse exceptionnelle.

Le parcours exceptionnel de Monica Seles

Le palmarès de Monica Seles est impressionnant. Pas moins de 53 titres acquis, avec 9 Grands Chelems et 175 semaines en tant que numéro une mondial. Pourtant, l’histoire retient surtout de la numéro un du tennis mondial cette agression dont elle est victime en 1993. A cette période, Monica Seles est à son plus haut niveau.

C’est aussi une star mondiale en dehors des frontières du sport. Lors du tournoi de Hambourg, et à l’âge de 19 ans, Monica Seles fait face à Magdalena Maleeva en quarts de finale. Lors d’un banal changement de côté, un admirateur de Steffi Graf enfonce une lame de couteau entre les omoplates de Monica Seles. La joueuse s’effondre. Elle est transportée d’urgence à l’hôpital. Mise hors de danger, elle est rapatriée aux USA, avec des séquelles indiscutables. A commencer par une perte de niveau constante.

« Le tennis est un sport mental plus qu’un sport physique. »

Monica Seles

En vidéo, les 10 points inoubliables de Monica Seles

Fan de tennis ? Abonnez-vous à notre groupe Facebook :

Les débuts de la jeune Monica dans le monde du tennis

Monica Seles est née le 2 décembre 1973 à Novi Sad en Serbie. Elle a été introduite au tennis à l’âge de 6 ans par son père, Karolj Seles. Ce dessinateur talentueux a joué un rôle clé dans son développement en tant qu’athlète. Dès son plus jeune âge, Monica montre un grand intérêt pour le tennis. Son père, Karolj, décide de lui enseigner les rudiments du jeu sur un terrain de fortune qu’il avait aménagé derrière leur maison. Une simple corde tendue tient lieu de filet.

Malgré son manque d’expérience en tant qu’entraîneur, Karolj Seles réussit à enseigner les principes fondamentaux du tennis à sa fille. Rapidement la jeune Monica Seles se révèle être une élève douée. A 9 ans, elle remporte le championnat junior yougoslave, une performance qu’elle répète l’année suivante. Elle devient la meilleure athlète yougoslave de l’année à 12 ans seulement.

La découverte de Monica Seles par Nick Bollettieri

Cap vers les Etats-Unis et le rêve américain. En 1986, la famille Seles déménage aux États-Unis pour permettre à Monica de participer à un tournoi junior en Floride. C’est lors de ce tournoi que Nick Bollettieri, célèbre entraîneur de tennis, remarque le talent de la jeune joueuse. Il suggère à ses parents de l’inscrire dans son académie en Floride. Malgré les sacrifices financiers importants pour la famille, Monica Seles saisi sa chance. C’est le début d’une progression fulgurante sous la tutelle de Bollettieri.

Le rôle clé de Karolj Seles dans la carrière de Monica

Après le déménagement aux Etats-Unis, Karolj Seles conserve un rôle clé dans le développement de sa fille en tant qu’athlète de haut niveau. En 1994, Monica Seles obtient la nationalité américaine. Son père reste un mentor et un soutien constant pour elle. Tout au long de sa carrière. Karolj s’inspire de son expérience d’artiste talentueux, ayant remporté de nombreux prix pour ses caricatures et dessins humoristiques en Yougoslavie. Il passe un diplôme en éducation physique et en coaching. Il se consacre entièrement à la carrière de sa fille.

Numéro une mondiale à 17 ans

Grâce à son talent, son dévouement et l’aide de son père, Monica Seles enjambe les échelons du monde du tennis. Elle est devenue la numéro une mondiale à l’âge de 17 ans. Elle remporte neuf tournois du Grand Chelem au cours de sa carrière. Elle remporte aussi un titre olympique en 1996.

Malheureusement, l’incident tragique de 1993 rompt la dynamique professionnelle et personnelle de sa carrière. Mais Monica Seles choisit courageusement de revenir sur les courts de tennis. Elle continue à se concentrer sur son sport et à honorer la mémoire de son père, décédé en 1998.

Absente des cours pendant 28 mois, Monica Seles évoluera à nouveau dans des matchs en 1995. Néanmoins, elle ne parviendra plus à remporter de tournois majeurs. Sa retraite sportive définitive interviendra en février 2008. Cette année-là, elle est devient membre du conseil d’administration de la WTA.

La reconversion de Monica Seles

Monica Seles est mariée avec Tom Golisano, un homme d’affaires américain depuis 2016. Elle n’a pas d’enfant.

Elle est une femme d’affaires prospère et possède sa propre entreprise de sportswear.Monica Seles possède sa propre marque de sportswear appelée « Monica Seles Sportswear », tout simplement. Elle a créé cette marque pour proposer des vêtements de sport pour femmes confortables et élégants. La marque propose des tenues pour différentes activités sportives. Le tennis bien sûr, mais aussi la course à pied et le fitness.

Monica Seles, meilleure joueuse de l’histoire du tennis féminin ?

Aujourd’hui, Monica Seles est considérée comme l’une des meilleures joueuses de tennis de tous les temps. Elle a inspiré de nombreux jeunes athlètes à poursuivre leurs rêves et a prouvé que, même en face d’adversités, il est possible de réussir grâce à la détermination.

Elle continue de s’engager dans des œuvres caritatives et de soutenir les athlètes de tennis en herbe. Son action caritative l’amène à lutter contre les désordres alimentaires chez les plus jeunes enfants.

La retraite de Monica Seles, émissions et ambassadrice

Depuis sa retraite sportive en 1998. Monica Seles a multiplié les apparitions publiques. Elle participe à l’émission Danse avec les Stars (éliminée dès la première semaine…). Elle deviend la figure de proue de nombreuses marques et associations caritatives.

Elle écrit aussi une autobiographie, puis des romans évoquant l’histoire d’apprentis athlètes. En 2016, Monica Seles deviendra ambassadrice du Masters dame de fin de saison,

Le savez-vous ? Quelques informations incroyables sur Monica Seles

  • Monica Seles a été la première joueuse de tennis d’Europe de l’Est à être classée numéro 1 mondiale (c’était en 1991).
  • Elle a remporté neuf titres du Grand Chelem, dont huit en simple, avant d’avoir 20 ans.
  • Elle a été la plus jeune joueuse à remporter le tournoi de Roland Garros en 1990 à l’âge de 16 ans.
  • Monica Seles a été la plus jeune tennis women à remporter le tournoi de l’Open d’Australie en 1991 à l’âge de 17 ans.
  • Elle a remporté 33 tournois en simple sur le circuit WTA au cours de sa longue carrière.
  • Après l’incident de Hambourg, Monica Seles a mis deux ans pour remporter son premier tournoi. C’était en 1995 à l’Open d’Australie.
  • Elle a été intronisée au Hall of Fame du tennis en 2009.
  • Monica Seles parle cinq langues : serbe, hongrois, allemand, anglais et espagnol.
  • Elle a écrit deux livres autobiographiques, « Monica Seles : The Comeback » et « Getting a Grip: On My Body, My Mind, My Self ».
Monica Seles
Monica Seles

Auteur de l’article : Chris