Ali Larayedh - Moncef Marzouki

Les fiascos qui dérangeraient le parcours d’Ali Larayedh

Ali Larayedh - Moncef Marzouki
Ali Larayedh – Moncef Marzouki

Alors que Ali Larayedh a été nommé au poste de Chef du gouvernement, vendredi 22 février 2013, la blogosphère tunisienne s’embrase face à cette décision qui intervient après la démission de Hamadi Jebali et plusieurs internautes tunisiens dénoncent cette nomination arguant que M. Larayedh n’avait pas su bien diriger le ministère de l’Intérieur.

Pour plusieurs acteurs de la société civile et différents partis politiques, la nomination de M. Larayedh ne peut en aucun cas faire sortir la Tunisie de sa pire crise politique depuis la révolution du 17-décembre 2010 / 14 janvier 2011. Des faits confirment, en partie, ces propos.

Cette liste est non exhaustive et concerne des mouvements de violence et des affrontements survenus en Tunisie sous le gouvernement de la troïka (Ennahdha – CPR – Ettakatol) avec Ali Larayedh comme ministre de l’Intérieur.

Ni “faucon”, ni “colombe”, Ali Larayedh, nouveau Premier ministre tunisien va devoir apporter la preuve qu’il est capable de constituer une équipe ministérielle crédible, prévilégiant l’intérêt du pays.

Violence
Violence

Auteur de l’article : La Rédaction

Laisser un commentaire