salafiste 200x133

Des salafistes attaquent et saccagent la maison des Jeunes de Bizerte

Khaled Boujemaa
Khaled Boujemaa: l’une des victimes de l’attaque des salafistes

La présence du militant libanais, Samir Kuntar, en tant qu’invité d’honneur au festival Al Aksa, organisé par la Ligue Tunisienne pour la Tolérance, particulièrement ses déclarations lors d’un point de presse n’ont pas plu à certains individus apparentés au courant salafiste qui ont décidé d’intervenir lors de la soirée du jeudi 16 août dans la maison des Jeunes de Bizerte pour exprimer leur mécontentement.

Cependant, la présence de ce groupe n’était pas pour manifester ou exprimer leur mécontentement pacifiquement. Armés de bâtons et sabres selon plusieurs témoignages, le groupe s’est pris aux organisateurs et à Samir Kuntar. Ce dernier a réussi à s’échapper alors que plusieurs autres personnes ont été prises pour cibles dont cinq d’entre eux ont été blessées.

Mongi Tayechi, membre de l’équipe organisatrice, a été frappé à la tête et transporté à l’hôpital pour les soins nécessaires. L’on parle de 16 points de suture qui ont été nécessaires pour arrêter l’hémorragie.

En outre, le groupe a saccagé le matériel et l’équipement qui sont tombés entre leurs mains dont des instruments de musique.

Béchir Ben Chérifia, secrétaire général de la section de ligue des droits de l’homme, a indiqué sur les ondes de la radio Mosaique Fm que les autorités déployés sur les lieux ont attendu une heure avant d’intervenir et disperser le groupe en utilisant des bombes de gaz lacrymogène.

Samir Kuntar
Samir Kuntar

Auteur de l’article : La Rédaction

Laisser un commentaire