La RDC a l’obligation d’arrêter Omar El-Béchir

Agence-Presse // 26 February 2014 

LIENS SPONSORISES
PHOTO DE La RDC a l’obligation d’arrêter Omar El-Béchir
LIENS SPONSORISES
PARIS, France, 26 février 2014/African Press Organization (APO)/ -- Hier soir, le Président du Soudan, Omar El Béchir, contre qui un mandat d'arrêt de la CPI a été émis pour sa responsabilité présumée dans le génocide au Darfur, est arrivé à Kinshasa pour participer au sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement du Marché Commun de l'Afrique de l'Est et Australe (COMESA). En tant qu'Etat partie au Statut de la Cour pénale internationale, la RDC a une obligation de mettre en oeuvre ce mandat d'arrêt, et de transférer El-Béchir à la CPI immédiatement.

Après avoir été notifié par le Bureau du Procureur de la CPI de la visite de El-Béchir à Kinshasa, les juges de la Chambre préliminaire de la CPI viennent de rendre une décision appelant la RDC à arrêter le Président soudanais. Au même moment, huit organisations de la société civile congolaise ont présenté une requête auprès du Procureur Général de la République de Kinshasa demandant l'arrestation d'Omar El-Béchir.


« La RDC doit démontrer qu'elle se positionne du côté des victimes de crimes contre l'humanité, crimes de guerre et de génocide, et arrêter El Béchir » a déclaré Dismas Kitenge, Président du Groupe Lotus et Vice-Président de la FIDH.


« La RDC, qui a travaillé si étroitement avec la CPI par le passé, ne peut pas ignorer ses obligations découlant du Statut de Rome. Le Parquet de Kinshasa doit répondre positivement à la requête présentée aujourd'hui », a dit Paul Nsapu, Président de la Ligue des Electeurs et Secrétaire Général de la FIDH.


« Nos autorités ne peuvent priver les victimes de crimes graves du Darfour de cette possibilité de justice en ignorant ce mandat d'arrêt » a dit Jean Claude Katende, Président de l'ASADHO.


« Dix ans après le début du conflit au Darfur, cette arrestation et ce transfèrement de El-Béchir à la Haye permettraient de répondre au besoin de justice des victimes des violations systématiques des droits humains et des crimes internationaux commis dans cette partie du pays », a déclaré Osman Hummaida, Directeur de l'ACJPS.

Voir aussi:

Réseaux Sociaux

Tixup.com est, depuis 2007, une référence du web en Tunisie et dans certains pays francophones. Fort de son succès dans le milieu estudiantin, Tixup.com s'est orienté vers une population jeune d'étudiants et chefs d'entreprises avec l'actualité en Tunisie et de part du monde (France, Belgique, Canada, Maroc, Algérie).
Proposant une panoplie de services et ressources, le portail, tunisien à la base, s'est converti en premier lieu pour toucher le grand maghreb et par la suite, il s'est internationalisé avec des visiteurs et des membres de la France, la Belgique, le Canada et d'autres pays.
Finalement, Tixup.com a su s'imposer pour devenir une référence sur le web et est continuellment en évolution pour proposer de nouveaux services et ressources (vidéos, photos, guide de voyage, petites annonces, etc.)