Le Président de l’UIP appelle au retour immédiat de la démocratie en Egypte

GENEVE, Suisse, 4 juillet 2013/African Press Organization (APO)/ — Les institutions démocratiques doivent être immédiatement rétablies, déclare ce jour l’Union interparlementaire (UIP).

« A maintes reprises ces deux dernières années, le peuple égyptien a manifesté son désir de vivre dans une société démocratique, où il pourrait jouir des libertés individuelles et collectives et prendre part à tous les aspects de la vie publique. Ses aspirations doivent être respectées à tout prix », a déclaré le Président de l’UIP, Abdelwahad Radi.

L’UIP plaide pour un parlement fort et pleinement représentatif de la société égyptienne. Elle appelle le pouvoir intérimaire à organiser immédiatement des élections présidentielles et législatives libres et régulières, tout en défendant l’état de droit et une justice impartiale.

L’UIP travaille en Egypte depuis 2011, sur un programme stratégique visant à renforcer le secrétariat du Parlement et à le restructurer.

« L’UIP demeure résolue à soutenir et à accompagner le Parlement égyptien. Nous demandons instamment à l’Egypte de ne pas s’écarter de la voie qui la conduira dès que possible à la mise en place d’une véritable démocratie », a ajouté le Président Radi.

L’UIP est l’organisation mondiale des parlements. Elle œuvre à l’établissement de la démocratie, de la paix et de la coopération entre les peuples. Fondée en 1889, elle est la doyenne des organisations politiques internationales et le foyer de la concertation interparlementaire à l’échelon planétaire. Elle compte 162 parlements membres et dix assemblées régionales associées.

Auteur de l’article : Agence-Presse

Laisser un commentaire