Tunisie: Liste définitive du gouvernement de Hamadi Jebali

Après une première fuite annonçant 51 membres dans le gouvernement tunisien à son tête le secrétaire général du parti du Mouvement Ennahdha, Hamadi Jebali, l’équipe a été réduite à 41 membres dont voici les noms.

Hamadi JebaliCette liste sera présentée devant l’Assemblée Constituante pour une approbation. La séance pour étudier la liste et effectuer les votes nécessaires est prévue pour ce jeudi, 22 décembre 2011.

Comme nous l’avons annoncé hier, l’ancien ministre de l’Intérieur, Habib Essid, a été retiré de la première liste et le nombre de l’équipe a été réduit suite à la polémique créée autour d’une première composition à 51 membres au départ.

Rappelons que Hamadi Jebali, Premier ministre désigné officiellement par Moncef Marzouki, est né en 1949 à Sousse et est ingénieur de formation. Opposant de longue date du régime de Zine El Abidine Ben Ali, il passe plus de seize ans en prison, dont dix à l’isolement.

[info]Premier ministre: Hamadi Jebali (Ennahdha)[/info]

Ministres délégués auprès du Premier ministre

[arrowlist]

  • Mohamed Abbou : chargé de la réforme administrative
  • Abderrahmane Ladgham : chargé des affaires de malversation
  • Ridha Saïdi : chargé du dossier économique
  • Abderrazak Kilani : Chargé des relations avec l’Assemblée Constituante

[/arrowlist]

[success]Ministres / Secrétaires d’État[/success]

Ali Larayedh : Ministre de l’Intérieur
[checklist]

  • Secrétaire d’État chargé de la réforme : Saïd Mchichi

[/checklist]

Noureddine Bhiri : Ministre de la Justice

Rafik Ben Abdessalem : Ministre des Affaires Étrangères

[checklist]

  • Chargé des affaires de l’Amérique et de l’Asie : Hédi ben Abbès
  • Chargé des affaires africaines et arabes : Abdallah Turki
  • Chargé des affaires européennes : Touhami Amdouni

[/checklist]

Abdelkarim Zbidi : Ministre de la Défense

Houcine Dimassi : Ministre des Finances
[checklist]

  • Secrétaire d’État : Slim Besbbes

[/checklist]

Mohamed Lamine Chakhari : Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat
[checklist]

  • Secrétaire d’État : Béchir Zaafouri

[/checklist]

Elyes Fakhfekh : Ministre du Tourisme

Abdelwahab Maatar : Ministre de la Formation professionnelle  et de  l’emploi

Abdelkarim Harouni : Ministre des Transports

Mongi Marzouk : Ministre des Technologies de la Communication

Mohamed Salmane : Ministre de l’Équipement et de l’Habitat
[checklist]

  • Secrétaire d’État : Chahida Fraj

[/checklist]

Jameleddine Gharbi : Ministre du développement régional et de la Planification
[checklist]

  • Secrétaire d’État : Lamine Doghri

[/checklist]

Slim Ben Hmidène : Ministre des Domaines de l’État

Mohamed Ben Salem : Ministre de l’Agriculture

Riadh Bettaïeb : Ministre de l’Investissement et de la coopération internationale
[checklist]

  • Secrétaire d’État : Alaya Bettaïeb

[/checklist]

Tarek Dhiab : Ministre de la Jeunesse et des sports
[checklist]

  • Secrétaire d’État : Hichem Ben Jamiaâ

[/checklist]

Khalil Zaouia : Ministre des Affaires sociales
[checklist]

  • Secrétaire d’État chargé de l’immigration : Houcine Jaziri

[/checklist]

Abdellatif Mekki : Ministre de la Santé Publique

Mamia Elbanna : Ministre de l’Environnement

Mehdi Mabrouk : Ministre de la Culture

Sihem Badi : Ministre de la femme

Moncef Ben Salem : Ministre de l’enseignement supérieur

Abdellatif Abid : Ministre de l’Education

Noureddine Khadmi : Ministre des affaires religieuses

Samir Dilou : Ministre des droits de l’Homme et de la justice transitionnelle et porte-parole du gouvernement

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

3 commentaires sur “Tunisie: Liste définitive du gouvernement de Hamadi Jebali

    zied

    (22 décembre 2011 - 10:56)

    Plusieurs gouvernements ont succédé au pouvoir depuis le 14 janvier 2011. Le résultat s’est traduit sur le terrain par une dégradation dangereuse de la situation économique du peuple tunisien et essentiellement sa large frange la plus démunie. J’estime que les nouveaux visages arrivés au pouvoir et qui sont nus d’expérience en matière de gestion gouvernementale vont se briser contre la vague tumultueuse des difficultés colossales qui entrain de faire assombrir lentement le pays vers l’inconnu. Aujourd’hui les esprits d’état tunisiens les plus chevronnés ne peuvent refaire démarrer la Tunisie et répondre aux attentes des tunisiens qu’après une de décennie de période de croissance à deux chiffre et encore.

    Simon

    (28 décembre 2011 - 9:35)

    @Zied

    Merci pour t& vision crépusculaire, mais 92% des Tunisiens sont optimistes quant à l’avenir. On a déjà touché le fond, on ne peut que remonter.

    D’autre part, c’est bien arrogant de juger les gens alors même que le gouvernement n’a pas 2 jours d’existence.

    Abderrahmen

    (19 janvier 2012 - 15:25)

    Ce gouvernement a beaucoup à apprendre, pourvue que cela ne soit pas au détriment du peuple.

Laisser un commentaire