Sandy Ouragan - Des arbres déracinés (New York)

Sandy fait 16 morts au nord-est des Etats Unis

La tempête Sandy qui balaie le nord-est des Etats-Unis a fait au moins 16 morts dans le pays, selon les autorités, et risque d’être l’une des plus coûteuses de l’histoire de la nation.

Sandy Ouragan - Des arbres déracinés (New York)
Ouragan Sandy – Des arbres déracinés (New York)

Poussée par des vents soufflant à 130km/h, la méga-tempête s’est abattue lundi soir sur la côte du New Jersey avec des vagues de plus de quatre mètres déferlant sur New York et inondant les tunnels, le métro et le réseau électrique qui alimente Wall Street. Au moins 6,2 millions de personnes étaient privées d’électricité dans l’est du pays.

Mardi matin, des victimes étaient répertoriées dans les Etats du New Jersey, de New York, du Maryland, de Caroline du Nord, de Virginie occidentale, de Pennsylvanie et du Connecticut, mais également au Canada, où la police a signalé le décès d’une femme à Toronto. Certaines de ces victimes ont été tuées par la chute d’arbres. La tempête avait fait 69 morts dans les Caraïbes avant de longer la côte de l’Atlantique.

Le coût des dégâts est déjà estimé entre 10 et 20 milliards de dollars (entre 7 et 15 milliards d’euros), ce qui pourrait faire de Sandy le désastre naturel le plus coûteux de l’histoire des Etats-Unis.

Au bout de quelques heures néanmoins à New York le vent et la pluie avaient baissé. Alain Faucher, en vacances dans la ville avec ses deux fils de 14 et 10 ans, notait lundi à minuit à New York (4h GMT): “Les choses semblent s’être calmées.” Et d’ajouter: “Dans notre hôtel il n’y a pas eu de coupures d’électricité. Ce qui est impressionnant c’est le calme voire le silence, hormis le vent, lié au bouclage de la ville.

La bourse de New York devait rester fermée mardi pour une deuxième journée consécutive, la première fois pour des raisons météorologiques depuis 1888.

Les Nations unies ont également annulé les réunions prévues mardi au siège new-yorkais.

Plus de 200 patients d’un hôpital de New York, dont 20 bébés du service de néonatalité, ont dû être évacués, après la défaillance d’un groupe électrogène dans la nuit de lundi à mardi.

La grue d’un chantier de gratte-ciel s’est affaissée sous les vents et se balançait dangereusement, obligeant les habitants des environs à se réfugier aux étages inférieurs. Les rues ont été coupées.

Dans le quartier de Chelsea, la façade d’un bâtiment de trois étages s’est effondrée soudainement, laissant les lampes, canapés, placards et bureaux visibles depuis la rue. Personne n’a été blessé.

Le métro de New York était fermé, tout comme le Holland Tunnel reliant New York au New Jersey et un autre tunnel reliant Brooklyn à Manhattan. L’accès à plusieurs ponts étaient également interdit.

Selon le maire de New York, Michael Bloomberg, le pire des précipitations était passé lundi soir avec la marée haute, qui s’est déversée sur Manhattan, en train de se retirer. Pour autant, les autorités craignaient toujours une brusque montée des eaux qui pourrait endommager le système électrique souterrain et les lignes de communications dans les quartiers sud de Manhattan, poumon financier de la nation.

Le président Barack Obama a déclaré l’état d’urgence dans le Massachusetts, le Connecticut, Rhode Island, l’Etat de New York, le New Jersey et la Pennsylvanie. Il a promis que le gouvernement apporterait “une réponse rapide et à la hauteur” après le passage de la tempête.

De fortes pluies et des inondations menaçaient toujours le pays alors que la tempête faisait route vers la Pennsylvanie et le nord de l’Etat de New York. Déchue de son statut d’ouragan mais toujours poussée par des vents de force similaire, Sandy restait dangereuse pour les 50 millions d’habitants situés sur son chemin, selon les météorologistes.

Sandy a contraint les deux candidats à l’élection présidentielle du 6 novembre a faire une pause dans la campagne.

Auteur de l’article : La Rédaction

Laisser un commentaire