La NSA et GCHQ espionnent via les applications mobiles

Des nouveaux documents fournis par Edward Snowden expliquent que c’est à travers des applications, tel le jeu populaire Angry Birds, que la NSA et son homologue britannique espionnent les utilisateurs de mobiles.

Le New York Times, le Guardian et le Pro Publica ont dévoilé que la NSA et son équivalent britannique, le GCHQ, s’octroyaient les données des utilisateurs via des applications mobiles comme Angry Birds. Les données collectées concernent des informations personnelles comme l’âge et le sexe.  Ces pratiques d’espionnage datent de 2007, ainsi, ils ont touché un nombre considérable d’utilisateurs. Ces confidences proviennent d’une source très importante, c’est un ancien employé de la NSA, Edward Snowden.

Selon le New York Times, une mise à jour du système Android  provoque le transfert sur des serveurs de plus de 500 lignes de données concernant l’historique du portable. LaNSA et le GCHQ sont capables de capter le flux ininterrompu de données personnelles qui sont généralement destinées aux développeurs.

Le journal souligne que les deux agences ont tellement acquis un stock important d’informations qu’ils ne savent plus où réside la nécessité de les collecter.

GCHQ pratique les mêmes méthodes que la NSA
GCHQ pratique les mêmes méthodes que la NSA

Auteur de l’article : Donia

Laisser un commentaire