Google et les robots: L’intention est désormais claire

Google affiche encore une acquisition dans le secteur de la robotique, on en compte au totale huit durant quelques mois. Avant-hier, il a attesté avoir racheté le groupe spécialisé dans le développement de robots pour l’armée, Boston Dynamics.

Propagé sur le champ de l’internet et la téléphonie, Google pénètre dans un nouveau terrain celui de la robotique. Le lundi 16 décembre, le groupe américain a affirmé avoir racheté Boston Dynamics, une petite entreprise spécialisée dans la robotique à usage militaire. C’est en six mois que Google acquière huit groupes connus pour leurs activités dans la robotique.

Les robots humanoïdes ne sont plus le fruit de la science-fiction, mais font bien partie de notre réalité. Prenons l’exemple du robot chinois commis de cuisine ou encore et plus simplement la main robotisée permettant de serrer la main optimisant le contact des personnes lors d’une vidéoconférence on peut citer également Nao le robot français Nao qui a serré la main de François Hollande.

Ce secteur est en pleine expansion et aura du mal à atteindre la phase de maturité en raison des innovations régulières, c’est pour cette raison qu’il existe une réelle course dont la finalité est d’investir dans ce secteur. Le but est d’en tirer profit au maximum.

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif avait annoncé en mars dernier que la robotique est jugée comme « la prochaine frontière de la révolution technologique » c’est pourquoi un plan de 100 millions d’euros avait été réservé pour la robotique en France.

En décembre, Andy Rubin a dévoilé au New York Times, qu’il était à la tête de la division robot de Google et a comparé la robotique à un terrain vague. L’intention de Google est désormais claire !

Google et les rebots: une nouvelle histoire
Google et les rebots: une nouvelle histoire

Auteur de l’article : Donia

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.