La mini-navette Dream Chaser

Essai de la mini-navette Dream Chaser : vol réussi, atterrissage raté

La société Sierra Nevada Corporation (SNC) a procédé à un essai de vol plané de son projet de mini-navette Dream Chaser pour la NASA.

L’engin inhabité et donc en mode automatique a été largué depuis un hélicoptère afin d’atterrir sur la base d’Edwards en Californie. Si la phase de vol s’est bien déroulée, l’atterrissage a connu un problème en raison d’une défaillance de sa roue arrière gauche.

L’entreprise a néanmoins déclaré qu’elle était satisfaite de toute la partie du vol, depuis le largage d’un hélicoptère et le vol libre qui a suivi, jusqu’à l’arrondi avant l’atterrissage.

La perte de son prototype n’est pas de nature à remettre en cause le programme. Il occasionne seulement un retard qui devrait être sans réelle conséquence sur les calendriers initiaux. L’engin sera réparé ou reconstruit et, dans les deux cas, il devrait être prêt pour les premiers vols d’essai habités avant la fin 2014.

Le Dream Chaser est un avion spatial de type Hermès capable de transporter jusqu’à sept astronautes à bord de la Station spatiale internationale. Plus proche d’un planeur que d’un avion, il se base sur le système de transport HL-20 développé par le Langley Research Center de la Nasa au milieu des années 1980.

Il sera lancé par une fusée Atlas V 402 de l’United Launch Alliance (ULA) à Cap Canaveral, et se posera comme un planeur sur la grande piste des navettes aujourd’hui retirées du service.

Crash à l'atterrissage de l'avion spatial Dream Chaser
Crash à l’atterrissage de l’avion spatial Dream Chaser
La mini-navette Dream Chaser
La mini-navette Dream Chaser

Auteur de l’article : Samy

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.