France: Renault fait équipe avec le pionnier de la voiture électrique Bolloré

Le constructeur automobile français Renault et le groupe familial Bolloré qui gère un réseau “pay-as-you go” de voitures électriques à succès à Paris, se sont associés pour développer la technologie.

Dans un communiqué, les groupes ont déclaré qu’ils s’étaient mis d’accord pour développer des systèmes d’auto-partage de voitures électriques et de coopérer sur la fabrication de la Bluecar de Bolloré qui est devenue un spectacle courant dans Paris depuis le lancement du système de location Autolib en 2011.

Le ministre de l’Industrie français, Arnaud Montebourg, a déclaré que le tie-up, d’abord rapporté par le journal Le Figaro, était «nécessaire», et permettrait à Renault de profiter de la batterie Bolloré-développée qui a prouvé son mérite.

Le service Autolib déploie toutes les voitures électriques à usage public sur la base d’un abonnement payant, basé autour d’un réseau municipal de stationnement et de stations de recharge.

Le schéma retenu a actuellement 34.000 abonnés, 1.800 véhicules et près de 4000 bornes de recharge dans la capitale française et sa banlieue, et a été étendu à d’autres villes comme Lyon et Bordeaux.

Il y avait près de 6.000 voitures électriques immatriculés en France l’an dernier, dont un tiers étaient des véhicules Autolib , selon le groupe Bolloré.

Plus tôt cette semaine, le Groupe Bolloré a déclaré qu’il avait déposé une plainte pour espionnage au bout de deux employés d’une entreprise employé par BMW qui ont été repérés trois fois pour falsification avec des points de recharge et les véhicules garés Autolib à Paris.

BMW a nié toute malversation

Les véhicules électriques n’ont pas encore décollé comme un mode universel de transport, mais sont néanmoins attendus en grande partie d’être un vendeur majeur pour les constructeurs automobiles dans le proche avenir.

Les voitures électriques seront sous les projecteurs lors de la 65ème édition du Salon de l’auto IAA actuellement en cours dans la ville allemande de Francfort.

Le jeudi, la chancelière allemande Angela Merkel n’a pas manqué de tarir d’éloges sur la e-Golf électrique de Volkswagen lors de sa visite à l’exposition pour sa campagne électorale.

 

Une Autolib électrique BlueCar branché à une borne de recharge à Paris le 2 Décembre 2011.
Une Autolib électrique BlueCar branché à une borne de recharge à Paris le 2 Décembre 2011.

Auteur de l’article : Anas.T

Laisser un commentaire