Mark Zuckerberg est visible sur un écran à Times Square de New York

Maintenant, c’est le genre de situation que les dirigeants Facebook applaudiront: les actions ont atteint un niveau record que les investisseurs continuent à parier que le réseau social géant peut tordre grosses sommes d’argent provenant de la publicité sur les appareils mobiles.

Les Actions ont augmenté de 3,3% à 45,05 $ à 10h50, heure du Pacifique, marquant la première fois depuis son premier jour de cotation en  mai 2012 que Facebook a connu un tel niveau de satisfaction des investisseurs.

Après la mise en scène la plus grande offre de la technologie sur le disque, le titre a perdu plus de la moitié de sa valeur l’an dernier de son premier appel d’offre de 38 $, tombant aussi bas que 17,55 $. Il n’a pas atteint 38 $ de nouveau jusqu’à ce que le mois dernier.

Avec près de 1,2 milliard d’utilisateurs, Facebook a commencé à prouver aux spécialistes du marketing que ses publicités sur les téléphones intelligents et les tablettes sont efficaces. À 45 $ par action, sa participation est une valeur d’environ 22 milliards de dollars.

Facebook peut maintenir l’élan? Les analystes semblent le penser. Sur les 32 analystes couvrant l’entreprise, 30 ont une cote achat sur le stock.

_69402380_69345274

Auteur de l’article : Samy

Laisser un commentaire