Décès du père d’Orangina, Jean-Claude Beton

Jean-Claude Beton, le Français d’origine algérienne qui a fait d’Orangina une marque mondiale rivalisant avec les géants américains de boissons gazeuses, est décédé à 88.

Jean-Claude Beton, le Français d’origine algérienne qui a fait d’Orangina une marque mondiale grâce à la publicité inspiré, est mort dans la ville méridionale de Marseille lundi à l’âge de 88 ans.

Des dirigeants politiques et économiques français se sont précipités pour rendre hommage à l’homme d’affaires qui a concocté une boisson d’agrumes, a versé dans sa bouteille ronde emblématique, et construit un empire qui rivalisait géants américains de boissons gazeuses.

«Nous avons perdu un entrepreneur qui a contribué à l’éclat de Marseille à travers le monde», a déclaré  Jacques Pfister, le président de la chambre de commerce et l’ancien PDG d’Orangina-Schweppes de la ville,. “Il était un génie de la communication.”

La recette Orangina a été acheté par le père de Léon Breton d’un pharmacien espagnol appelé le Dr Trigo en 1935, mais le déclenchement de la guerre en Europe entravé l’expansion de la marque.

Jean-Claude Beton a repris l’entreprise de son père en 1947. Il a dépoussiéré la recette secrète, affiné la bouteille sinueuse emblématique inspirée par la forme d’une orange, et quatre ans plus tard a lancé la marque en France.

La production de masse d’Orangina a commencé en français a statué Algérie et rapidement conquis l’Afrique du Nord.

Jean-Claude Beton, le 30 juin 2011 à Marseille
Jean-Claude Beton, le 30 juin 2011 à Marseille

Auteur de l’article : Samy

Laisser un commentaire