Le cyclisme accueille le premier défi de l'année avec le Tour d'Italie 2016

Le cyclisme accueille le premier défi de l’année avec le Tour d’Italie 2016

Le cyclisme accueille le premier défi de l’année avec le Tour d’Italie 2016 > Comme vous le savez, une année de cyclisme peut se montrer très chargée en évènement, les différents Tours et les Classiques prennent une place importante du calendrier, mais cela est sans compter sur les trois épreuves majeures de l’année, dont le Tour d’Italie en est la première.

Qui dit cyclisme, pense principalement au Tour de France, au Tour d’Italie puis au Tour d’Espagne ; dans l’ordre de préférence que l’on souhaite, ces compétitions sont souvent le théâtre d’incroyables évènements et de paysages enchanteurs.

Finalement, l’année 2016 ne déroge aucunement à la règle et l’on retrouve, comme à l’accoutumer, le Tour d’Italie se mettre en avant en premier. Choix opportun, le Tour d’Italie est devenu une référence dans le milieu et possède de forts et beaux atouts à faire valoir auprès des coureurs, comme du public. Si ce dernier est tant apprécié, c’est notamment, car, il parvient à offrir des épreuves redoutées par les cyclistes, dans des décors incroyables, souvent situés à plus de 1 500 mètres d’altitude.

Toutefois, fait notable pour cette nouvelle édition du Tour d’Italie, le parcours s’est retrouvé modifier pour permettre, d’après les organisateurs, un suspense plus complet jusqu’à la fin du Tour d’Italie, et d’empêcher les favoris de prendre une envolée impossible à rattraper du côté du classement général.

Le cyclisme accueille le premier défi de l’année avec le Tour d’Italie 2016

En 2016, le Tour d’Italie se tourne alors vers un meilleur équilibre pour les coureurs dans les étapes affichées. Par exemple, désormais, ce sont trois chronos individuels auxquels nous assisterons, puis sept étapes conçues spécialement pour les sprinteurs, huit étapes jugées comme moyenne montagne, avant de découvrir, finalement, les trois étapes se disputant en haute altitude ; ce sont ces dernières qui seront le plus suivies, puisque l’on retrouvera pas moins de dix cols situés à plus de 2 000 mètres d’altitude.

Le cyclisme accueille le premier défi de l'année avec le Tour d'Italie 2016
Le cyclisme accueille le premier défi de l’année avec le Tour d’Italie 2016

Lors de ces épreuves, il reste une constante à ne négliger sous aucun prétexte, puisque la neige pourrait bien s’inviter au programme ; loin d’être impossible à imaginer, un tel coup du sort pourrait redistribuer les cartes et faire fondre l’avance des premiers, ou, inversement, permettre à des outsiders de créer de vrais exploits. Au final, tout sera permis lors de ces nombreuses ascensions.

Ce sera dès la 14e étape que l’on possédera un début de réponse concernant le Tour d’Italie 2016 ; ici, le parcours prend son départ à Alpago et trouve sa fin du côté de Corvara. Au programme de la journée, cinq cols à plus de 2 000 mètres d’altitude ; le défi sera d’autant plus dur à relever, que, dès le lendemain, c’est un chrono individuel sur l’Alpe di Siusi qu’il faudra tenter de remporter.

Avant la dernière journée du Tour d’Italie 2016, la 19e et la 20e étape du Tour seront, si ce n’est pas déjà fait plus tôt, de nouveaux juges de paix pour les coureurs. En plein cœur des Alpes, deux difficultés sortent réellement du lot, deux cols situés à plus de 2 700 mètres de hauteur. Le vendredi, c’est celui de l’Agnel, puis celui de la Bonette le lendemain, samedi. Vincenzo Nibali, l’un des seuls véritables favoris au titre parviendra-t-il à déjouer les nombreux pièges de ce Giro 2016 ?

Auteur de l’article : Chris

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.