Le palmarès et les faits marquants du Grand Prix de F1 des États-Unis

Le palmarès et les faits marquants du Grand Prix de F1 des États-Unis

Le palmarès et les faits marquants du Grand Prix de F1 des États-Unis > Bienvenus à l’un des Grands Prix les plus historiques de la discipline qu’est la Formule 1, le Grand Prix des États-Unis. Au long de son histoire, de nombreux pilotes sont venus décrocher des titres de champions ici.

Historiquement, la première course de F1 au Grand Prix des États-Unis s’était déroulée en 1908 et avait offert une victoire à un pilote Français. Cependant, ce n’est que de nombreuses années plus tard que le Grand Prix de F1 des États-Unis sera réellement intégré au championnat, en 1959.

S’en suivait alors plusieurs éditions sur différents tracés tout au fil des évènements, et l’on pouvait parfois retrouver jusqu’à trois Grands Prix de F1 se déroulant en terres Américaines, avant de voir le Grand Prix de F1 des États-Unis disparaître du calendrier, après son édition 1991.

Il aura finalement fallu attendre pas moins de neuf ans pour retrouver les pilotes lutter pour la victoire au Grand Prix de F1 des États-Unis, nous sommes en 2000 sur le circuit d’Indianapolis.

Le palmarès et les faits marquants du Grand Prix de F1 des États-Unis

Mais si Indianapolis est désormais rentré dans l’histoire, c’est pour l’un des faits les plus marquants de l’histoire de la F1 ; direction l’année 2005 pour en découvrir d’avantage.

Le palmarès et les faits marquants du Grand Prix de F1 des États-Unis
Le palmarès et les faits marquants du Grand Prix de F1 des États-Unis

Lors de cette édition, le monde entier de la F1 sera bousculé par un évènement incroyable. Après l’accident de Ralf Schumacher ; frère de Michael Schumacher, causé par un pneu défaillant, l’interdiction de Michelin de participer au Grand Prix des États-Unis ne se fera pas attendre. Résultat ? Seulement six voitures sur la ligne de départ, soit toutes celles équipées en pneus Bridgestone. La fureur des spectateurs ajoutant une touche au spectacle, l’on ne tardera pas à découvrir des canettes et des sacs plastiques sur la piste.

De 2008 à 2011, le Grand Prix de F1 des États-Unis cédera une nouvelle fois sa place au calendrier et le circuit d’Indianapolis disparaîtra définitivement du championnat. Depuis son retour en 2012, le Grand Prix de F1 des États-Unis se dispute désormais sur le circuit des Amériques, à Austin.

Moins dangereux, mais toujours aussi impressionnant, le Grand Prix de F1 des États-Unis aura sacré les meilleurs pilotes que la discipline possède, allant de Lewis Hamilton à Michael Schumacher, en passant par Sebastian Vettel et Ayrton Senna. Seuls certains champions du monde n’auront jamais pris les points de la victoire ici, comme Fernando Alonso ou Kimi Raïkkönen.

Auteur de l’article : Chris

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.