Présence médiatique importante pour les élections du 23 Octobre

Les élections de l’Assemblée nationale constituante du 23 octobre représentent ces jours-ci le centre d’intérêt de la presse internationale dans les cinq continents. Jusqu’à samedi soir (18h00), quelque 600 journalistes étrangers ont reçu leur accréditation de la part de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), leur nombre pourra atteindre un millier d’ici dimanche. Ils représentent les différents médias, à savoir la presse écrite, électronique et audiovisuelle.

JournalistesM.Larbi Chouikha, membre de l’ISIE, chargé de l’information et de la communication, a indiqué à l’agence TAP que «la présence médiatique internationale a dépassé largement les prévisions», ce qui explique le retard dans l’attribution des accréditations.

M. Chouikha a ajouté que des journalistes du monde entier notamment du Japon, de la Chine, de l’Amérique du Nord et du Sud sont, actuellement, en Tunisie. Ils représentent des chaînes de télévision et de radio telles que BBC, RFI, Monte Carlo, France 24à, et autres chaînes italiennes, belges, russes, ainsi que la quasi totalité des médias arabes.

A noter que les journalistes continuaient à affluer jusqu’à samedi dans la soirée au centre d’accréditation des journalistes, à Tunis, pour avoir leurs badges et pouvoir accéder aux bureaux de vote, aux centres de dépouillements, au centre de presse internationale, à l’ISIE et à tous ses bureaux régionaux afin de couvrir les élections.

La journaliste irakienne Mona Mahmoud du journal britannique «The Guardian» a affirmé à l’agence TAP «je suis impressionnée par la bonne organisation de cette importante échéance électorale qui marquera l’histoire de la Tunisie, dépassant même le niveau d’organisation dans des pays ayant une tradition démocratique».

De son côté, le journaliste algérien Abdelaziz Boumzar de Reuters a souligné qu’il a été surpris par cette parfaite organisation des élections tunisiennes dans une période relativement courte.

Même constat pour l’envoyé spécial de l’agence de presse Espagnole (EFE) qui a indiqué : «j’ai remarqué de grands efforts déployés pour consacrer l’égalité des chances pour tous les partis et faciliter le travail des journalistes».

Après consultation de l’ISIE, il s’est dit convaincu de l’interdiction pour les médias étrangers d’interviewer les candidats au cours de la campagne électorale (article 44 du décret-loi relatif aux élections de la constituante).

Il convient de rappeler qu’une unité de monitoring des médias a été créée pour veiller au respect de la neutralité dans la couverture de la campagne par les médias nationaux et étrangers.

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Laisser un commentaire