L’ambassade d’Iran à Tunis met le point sur l’affaire Nessma TV

Le service d’information de l’ambassade d’Iran à Tunis a fait part de son étonnement face à la diffusion du film d’animation franco-iranien, intitulé « Persepolis », considérant ce film diffusé récemment par la chaîne privée « Nessma TV » comme étant « hérétique », dès lors que son contenu est attentatoire aux axiomes religieux, de même qu’il donne une fausse image de la société iranienne.

Dans un communiqué rendu public, mardi, le service d’information de l’Ambassade iranienne à Tunis affirme être entré en contact avec des parties officielles pour interdire la diffusion du film et adressé une demande écrite aux responsables de la chaîne privée « Nessma TV » les invitant à reconsidérer la décision de diffusion de ce film d’animation et à prendre en considération les croyances des téléspectateurs.

Le communiqué rappelle que ce film d’animation qui a été « produit en langue française en Europe par une réalisatrice française d’origine iranienne », constitue un épisode d’une série de tentatives entreprises ces dernières années par le lobby médiatique international dans le dessein « d’entacher la religion islamique, les croyances et le sacré religieux. »

Auteur de l’article : Emna B.

Responsable marketing et ergonomie, passionnée par l'écriture et les nouvelles technologie de l'information et de la communication, j'ai rejoint le navire Tixup.com au cours de sa deuxième année.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.