Les ex-travailleurs français de Smasonite se rendent à Boston pour défendre leur cause contre le géant américain Bain Capital

Environ 20 anciens salariés français du fabricant de bagages Samsonite voyagent aux États-Unis pour défendre leur cause contre Bain Capital, un ancien propriétaire de leur entreprise, dans ce que les médias français ont qualifié “une lutte entre David et Goliath”.

Le procès opposant les travailleurs licenciés de Samsonite contre le fonds d’investissement privé fondé par l’ancien candidat républicain à la présidentielle Mitt Romney devra avoir lieu devant un tribunal fédéral de Boston le mercredi 5 mars 2014.

“Depuis sept ans, nous avons affirmé que nous n’allons pas abandonner notre lutte jusqu’à ce que la dernière personne responsable d’avoir ruiner nos emplois soit poursuivie,” a déclaré Brigitte Petit, une ancienne employé de l’usine Samsonite dans la ville française du nord de Hénin-Beaumont, à FRANCE 24 le mardi.

Bain Capital Private Equity a acquis le fabricant de bagages qui était en difficulté en 2003. Deux ans plus tard, l’entreprise a vendu sa seule usine française à EnergyPlast, qui s’est engagé à utiliser l’usine de production de panneaux solaires. En 2007, les nouveaux propriétaires ont fait faillite. Les 205 membres du personnel devaient être payés avec l’argent des contribuables.

Les tribunaux français ont depuis condamné la direction de EnergyPlast d’avoir frauduleusement organiser la faillite. En 2012, une cour d’appel de Paris a envoyé trois cadres français en prison et les a condamnés à rembourser 2,5 millions  € qu’ils avaient illégalement détournés de la société.

Pourtant, les travailleurs licenciés n’ont pas réussi à obtenir une affaire plus large contre Bain Capital en France et ont pris leurs griefs devant les tribunaux de la maison de la compétence du fonds basé à Boston.

En 2007, des ex-salariés de Samsonite ont occupé leur usine de Hénin-Beaumont pendant plusieurs semaines.
En 2007, des ex-salariés de Samsonite ont occupé leur usine de Hénin-Beaumont pendant plusieurs semaines.

Auteur de l’article : Anas.T

Laisser un commentaire