Des mouettes attaquent le réacteur d’un avion Tunisair

Un avion de la compagnie national de transport aérien Tunisair assurant le vol Tunis Bordeaux portant le numéro de vol « TU 778 »  et dont le départ a été effectué dimanche à 15h, a fait un retour en vol après son décollage de l’aéroport Tunis-Carthage à cause de mouettes qui ont trouvé refuge dans le réacteur gauche de l’appareil.

Cet incident a poussé le commandant de bord à faire un retour à l’aéroport par mesure de sécurité, selon la compagnie Tunisair. A leur retour, les passagers ont été pris en charge par Tunisair en attendant leur départ à 21h du même jour par le premier avion disponible.

Avion Tunisair Airbus A320

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

2 commentaires sur “Des mouettes attaquent le réacteur d’un avion Tunisair

    Nicolas.C

    (25 avril 2011 - 14:11)

    Sans gravités … matériels. Mais le moral avait pris un coup dans l’aile …
    J’étais dans cet avion avec ma famille! Et on n’en menait pas large dans la carlingue!
    Plus que Bravo, je dis Merci à ce pilote! Devant ma femme et mes deux enfants, je tenté de garder le sourire et des paroles réconfortantes, mais sous les vibrations de l’appareil, les bruits bizarres (nous étions aux places numéros 14D/E/F juste à coté de l’aile droite), et la panique naissante dans les passagers, les pires scénarios se mettais à germer dans mon esprit. Nous avons tourné autour de l’aéroport pendant un temps qui m’a paru interminable. Rasant les immeubles de Tunis à une hauteur effrayante derrière le hublot. L’avion qui tanguait au rythme du bruit du moteur s’emballant. Et les annonces du pilote tels que « problème réacteur », « assistance au sol », parvenais a nos oreilles. Le steward restait flegmatique. Mais je pense que l’hôtesse tenait dans ses mains un Coran. Une image pas très rassurante, mais je vous assure que l’on ne peut pas la blâmer. C’était vraiment impressionnant vu de l’intérieur…
    Pour ce qui est de la prise en charge par Tunisair pour la suite. Hormis un dialogue difficile et une prise en charge quasi néante de la part du personnel de Tunisair, doublé d’un passage des postes de frontières plus que pesant !!! (Ils devraient franchement revoir leur méthode de prise en charge, car tous, nous nous sommes senti un peu largué, à l’aventure, nous suivant tels des moutons… Nous avons même failli perdre quelques passagers lors du déplacement anarchique, non encadré et sur-contrôler de notre groupe). Quelques péripéties, pas mal de stress et parfois d’énervement. Un bus nous a déposé dans un hôtel de Tunis (à une vingtaine de minutes de l’aéroport) où nous avons pu prendre un peu de repos, et un repas offert. Mais là encore ce fût un peu difficile, surtout avec mes deux enfants agés respectivement de 1 et 4ans.
    Toujours sans véritable annonce, ni information clairement énoncé, un bus nous a ramené à l’aéroport. Puis après une bonne heure et demi d’attente, entrecoupé de moult contrôle, un avion en provenance de Genève nous a définitivement et sans avaries cette fois déposé à Bordeaux, après deux heures de vol, aux environs de 00h30. J’ai eu la chance de retrouver la totalité de nos bagages. J’ai cru comprendre que ce n’était pas le cas de tout le monde.
    Enfin …
    Merci Pilote! Et Bonne continuation aux passagers anonymes avec lequels nous avons su, dans l’adversité, trouver un peu de réconfort …

    L’Homme avec les longs cheveux et le Chapeau de paille 😀 … Salam 😉 !

    Ghaith

    (25 avril 2011 - 16:35)

    Bonjour Nicolas,
    L’important c’est que vous êtes bien arrivés à Bordeaux après votre périple. Merci pour votre témoignage, comme vous dites, Tunisair devrait revoir ses méthodes de prise en charge pour mettre à l’aise ses passagers. Y a du travail à faire de ce coté là.
    Bonne fin de journée!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.