Le ministère de la Défense dément la thèse du “complot”

Le ministère tunisien de la défense a publié un communiqué pour démentir la thèse du complot en ce qui concerne le crash de l’hélicoptère militaire à Mejez-El-Beb, le 30 avril 2002, qui a marqué la mort de 13 officiers de l’armée tunisienne.

Un flashback sur le crash de l’avion militaire qui, selon le ministère, retournait d’une mission d’inspection sur la frontière nord-ouest du pays, il avait eu, d’après les faits, une panne technique au niveau des hélices, qui avait causé le décès de 13 officiers parmi les meilleurs de la Tunisie à l’époque.

Les médias ont relayé une information annonçant que ce crash était le fruit d’un complot de l’ancien chef d’état, Zine El Abidine Ben Ali, une information qui a eu un impact sur la société qui a affirmé en même temps cette thèse entre des personnes qui ont déclaré qu’elles n’ont pas eu les détails de l’accident et d’autres qui ont déclaré qu’elles n’avaient pas eu la possibilité de voir leur proche au cours des funérailles.

Face à ces annonces qui se multiplient de jour en jour, le ministère de la Défense a publié donc un communiqué réfutant la thèse du complot reprochant par la même occasion aux médias écrits et audiovisuels d’avoir affirmé que l’accident était commandité, “sans vérifier les faits ou mener une sérieuse investigation”.

Selon le même communiqué, “La diffusion de telles informations, sans vérification préalable, affecte la crédibilité de l’armée nationale réputée, depuis sa création, pour son patriotisme responsable, sa discipline et son dévouement au service de la patrie”.

Le ministère de la Défense dément la thèse du complot du crash de l'hélicoptère militaire en 2002
Le ministère de la Défense dément la thèse du complot du crash de l'hélicoptère militaire en 2002

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Laisser un commentaire