Irak: Un kamikaze tue cinq policiers

Un kamikaze a tué cinq policiers en Irak mardi, selon un officier et un médecin, alors qu’un groupe affilié à Al-Qaïda a revendiqué une vague d’attentats meurtriers.

L’attaque à Tikrit, qui a frappé le siège de la police dans la province de Salaheddine, a également blessé sept policiers.

L’attentat intervient au lendemain de 13 bombes dans et autour de Bagdad qui ont tué au moins 50 personnes.

Les zones chiites majoritaires sont les plus ciblées et un groupe d’Al-Qaïda a déclaré qu’il avait effectué des attentats coordonnés.

«Les sections de sécurité de l’Etat de Bagdad frappé simultanément cibles choisies qui avaient été choisis avec soin, » a déclaré le groupe de l’Etat islamique d’Irak et du Levant affilié à Al-Qaïda dans un communiqué sur le forum jihadiste Honein.

Les explosions étaient les dernières d’une série d’attaques sectaires pour frapper le centre de l’Irak, qui ont soulevé le spectre d’un retour à l’intense violence entre sunnites et chiites qui a culminé en 2006-2007 et a tué des dizaines de milliers de personnes.

L’agence pour les réfugiés de l’ONU a déclaré qu’il est «de plus en plus préoccupé par la situation en Irak, où les récentes vagues de violence sectaire menacent de susciter de nouveaux déplacements internes des Irakiens fuyant les bombardements et les autres attaques. »

La violence en Irak a atteint un niveau cette année jamais enregistré depuis 2008, quand le pays sortait de son violent conflit sectaire.

 

décombres de la mosquée Al-Hussein suite à une explosion dans le quartier d'al-Musayyib, au sud de Bagdad, le 30 Septembre, 2013.
Les décombres de la mosquée Al-Hussein suite à une explosion dans le quartier d’al-Musayyib, au sud de Bagdad, le 30 Septembre, 2013.

Auteur de l’article : Anas.T

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.