Un sud-coréen enlevé et retenu en otage depuis 41 ans s’échappe de la Corée du Nord

Un homme sud-coréen a réussi à s’échapper après qu’il a été enlevé il y a de cela quatre décennies par la Corée du Nord alors qu’il la pêchait près de la frontière contestée de la mer Jaune, a-t-on appris vendredi.

L’homme âgé de 68 ans a été identifié comme Chun Wook-pyo, il a réussi à atteindre Séoul récemment après avoir échappé à la Corée du Nord au début août, a déclaré un fonctionnaire du gouvernement.

“Il est maintenant sous enquête par les autorités de sécurité”, a indiqué le responsable, refusant de donner plus de détails.

La Corée du Sud affirme que plus de 500 de ses citoyens – la plupart des pêcheurs – ont été enlevés par la Corée du Nord au cours des 60 années écoulées depuis la fin de la guerre de Corée de 1950-53.

Ceux qui parviennent à revenir vers le Sud sont souvent traités avec suspicion, et soumis à un programme de sélection rigoureux afin de s’assurer qu’ils ne sont pas des espions nord-coréens.

Chun a été parmi les 25 pêcheurs à bord de deux bateaux qui ont été saisis par un navire de la marine nord-coréenne le 28 Décembre 1972.

La localisation de ses collègues membres d’équipage reste toujours inconnue.

Un groupe d’activistes a déclaré plus tôt que Jeon avait séjourné dans un pays tiers non divulgué – probablement la Chine – après avoir fui le Nord le 11 Août.

Il a ensuite envoyé une lettre au président sud-coréen Parc Geun-Hye pour demander de l’aide, disant qu’il voulait passer ses journées restantes dans sa ville natale, a indiqué le groupe.

 

A coréen patrouilleur de la Marine du Nord est considérée parmi les bateaux de pêche à proximité de Yeonpyeong île dans les eaux contestées de la mer Jaune, le 31 mai 2009.
Un patrouilleur de la Marine de la Corée du Nord avec les bateaux de pêche à proximité de Yeonpyeong île dans les eaux contestées de la mer Jaune, le 31 mai 2009.

Auteur de l’article : Anas.T

Laisser un commentaire