Gaz lacrymogène - Tunis

Sfax: Retour au calme après les affrontements avec la Police

Le calme est revenu, vendredi, dans la délégation de Thyna (gouvernorat de Sfax), après des actes de violence survenus jeudi, à la suite d’un sit-in organisé pour protester contre les perturbations de l’approvisionnement de la région, en eau potable.

Ce sit-in a provoqué la fermeture de la route nationale N1 et s’est transformé en affrontements avec les forces de l’ordre, qui ont dispersé les sit-inneurs à l’aide du gaz lacrymogène. Les agents de police ont poursuivi plusieurs contestataires qui leur ont lancé des pierres et menacé d’incendier le poste de la garde nationale de Thyna, selon une source du gouvernorat de Sfax.

Le délégué de Thyna, Mohamed Chérif a affirmé que « des jeunes et des habitants de la cité El Moêz de Thyna ont jeté des pierres aux agents de l’ordre qui ont riposté avec du gaz lacrymogène« .

Il a affirmé que plusieurs protestataires ont investi le siège du mouvement « Ennahdha » à Thyna et se sont emparés de certains équipements, indiquant que près de 15 personnes ont été arrêtées par la police.

L’intervention musclée des forces de sécurité pour ouvrir la route, les altercations avec les contestataires et les arrestations menées, ont provoqué une vague de mécontentement chez les habitants de Thyna.

Ces derniers ont considéré « qu’il s’agit là d’un recours excessif à la force qui a touché les personnes impliquées dans les affrontements mais aussi celles qui n’y ont pris aucune part, surtout que le gaz lacrymogène a envahi leurs habitations« .

Des témoins oculaires ont affirmé que des délinquants ont infiltré les rangs des protestataires, allant jusqu’à rançonner les automobilistes.

 

Auteur de l’article : La Rédaction

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.