Nabil Karoui : PDG de Nessma TV

Me Saïdi: Le crime de Nabil Karoui est passible de la “Peine de mort”

Avec la reprise du procès de Nessma TV et son directeur Nabil Karoui, les plaidoiries des parties civiles ont choqué plusieurs suite à l’intervention de Me Nasr Saïdi qui a indiqué que le crime pour lequel est accusé Nabil Karoui est passible de la peine capitale.

Me Saïdi déclaré pour nos confrères chez Tunisie Numerique que la sanction de peine de mort est prévue par les textes juridiques pour le crime de M. Karoui.

Le procès de la chaîne Nessma TV et son directeur général Nabil Karoui connait un suivi international avec une cinquantaine de médias qui suivent l’affaire dont certains ont qualifié le procès de mascarade et met en danger la liberté d’expression en Tunisie.

Notons qu’une surveillance policière intense a été constatée ce matin au tribunal de Première instance de Tunis.

Mise à jour:

Le juge du tribunal de Première instance de Tunis, chargé de l’affaire de Nessma TV et Nabil Karoui, a décidé de reporter l’audience au 3 mai 2012 pour rendre son verdict.

Nabil Karoui : PDG de Nessma TV
Nabil Karoui : PDG de Nessma TV

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

1 commentaire sur “Me Saïdi: Le crime de Nabil Karoui est passible de la “Peine de mort”

    Dr. Jamel Tazarki

    (22 avril 2012 - 12:29)

    L’histoire du film Persepolis et le déroulement du procès contre Monsieur Nabil Karoui s’entrecroisent et se brouillent. Durant toutes les “scènes juridiques” les limites entre la mise en scène du procès et les événements dans le film Persepolis se confondent et le spectateur ne sait plus ce qui relève de la fiction ou de la réalité. les personnages se confondent avec ceux du film Persepolis. La fiction de Persepolis se mêle constamment à la réalité du spectacle juridique, ce qui aboutit à une double tragédie. Le verdict sera annoncé le 3 mai 2012 mais le doute demeurera quant au niveau fictionnel auquel appartient ce geste.

    Mon pays, mon pauvre pays, je crois bien qu’il a les larmes aux yeux…

    Dr. Jamel Tazarki
    http://www.go4tunisia.de
    Allemagne

Laisser un commentaire