Annulation de certaines nominations dans le secteur des médias

Un accord a été convenu lundi portant annulation des nominations récentes de certains rédacteurs en chef et d’un directeur de l’information à la chaîne nationale, a annoncé la présidente du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT), Néjiba Hamrouni.

JournalistesA l’issue de la réunion tenue entre les membres du bureau du syndicat, le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des relations avec l’Assemblée nationale constituante, Abderrazek Kilani, et le chargé de l’information et de la communication au Premier ministère, Ridha Kazdoghli, Mme Hamrouni a souligné que les différentes parties se sont accordées sur la nécessité d’instaurer le principe d’élection au sein des établissements médiatiques en ce qui concerne ces fonctions.

Les réserves émises par les membres du bureau du SNJT concernant la nomination de responsables à la tête de certains établissements médiatiques publics, annoncée samedi, seront soumises au Premier ministre, Hamadi Jebali, pour examen, dans un délai ne dépassant pas mardi, a précisé Mme Hamrouni.

Évoquant les agressions commises contre des journalistes, la présidente du SNJT a ajouté que le gouvernement s’est engagé à lancer une enquête notamment sur les incidents qui ont eu lieu récemment lors du mouvement de protestation observé devant le ministère de l’Enseignement supérieur.

Le gouvernement a, en outre, promis de remettre à jour le code de la presse et la loi relative à la création de la haute autorité indépendante pour la communication audio-visuelle (HAICA) et d’organiser des réunions périodiques pour examiner plusieurs dossiers en instance.

En cas de non satisfaction de ces revendications, les journalistes poursuivront leur mouvement de protestation et leur lutte pour l’indépendance et la liberté de la presse, a ajouté Mme Hamrouni.

Cette rencontre intervient en marge du rassemblement de protestation organisé, lundi, par le SNJT, place de la Kasbah, pour protester contre les récentes nominations à la tête de certains établissements médiatiques publics et contre l’agression commise à l’égard de journalistes, lors du sit-in observé, mercredi dernier, devant le ministère de l’Enseignement supérieur.

Auteur de l’article : Emna B.

Responsable marketing et ergonomie, passionnée par l'écriture et les nouvelles technologie de l'information et de la communication, j'ai rejoint le navire Tixup.com au cours de sa deuxième année.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.