Gafsa se révolte face au malaise sociale et économique

Dans l’après-midi du jeudi 5 janvier 2012 un homme de Gafsa âgé de 43 ans, s’est immolé par le feu devant le siège du gouvernorat de la région. Ce dernier, Ammar Gharssallah, serait immolé, en signe de protestation, parce qu’il n’a pas réussi à rencontrer en personne les trois ministres en visite à Gafsa.

L’homme, chômeur et père de trois enfants, a été transporté d’urgence au Centre de traumatologie et des grands brûlés de Ben Arous pour recevoir les soins nécessaires.

Suite à cet acte, la ville de Gafsa a connu des protestations de la part des habitants et des proches de ce dernier et ont fini par des affrontements entre les jeunes et les unités de la Garde Nationale présentes sur place.

Loin de cet acte, la colère des habitants de Gafsa exprime leur malaise face à la situation de la région. Un taux d’analphabétisme supérieur à celui de Tunis, de même pour le chômage qui frappe la région comme plusieurs autres zones défavorisées, bref, un profond malaise sociale.

Gafsa
Gafsa en colère face au malaise sociale et économique

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.