Réactions aux scandaleuses des expositions de cadavres humains EXQUIS (??)

Scandaleux, immoral, indigne ou normal et acceptable ? De présenter ces expositions de cadavres dans une société qu’on leurre sous la couverture de la science avec la bénédiction muette des institutions civiles et religieuses. N’ont-ils rien à juger de la pertinence de ces expositions ? Ou sont les grands moralistes de notre époque, les fameux sociaux- psychologues, les pédagogues et les intellectuels de tout acabit devant un tel événement ?

Un peu partout dans le monde, dans la ville de Québec et aux Centre des Sciences de Montréal une exposition de cadavres sème la controverse dans la population. La mécanique du corps et de ses multiples organes sont exposés au grand jour au regard d’une population avide de sensationnalisme, du jamais vu ! On lève le voile sur la réalité des corps qui laisse un goût amer par son utilisation à des fins supposés pédagogiques. Cette exposition sous la rubrique Body World a fait accourir 200 milles personnes depuis son ouverture au Québec.

On a misé sur le tabou de la mort en nous faisant croire qu’il s’agissait de la démystifier, d’ouvrir l’esprit sur des réalités à méditer; Il n’y a rien à méditer sur la mort en tant que phénomène corruptible mais tout à questionner sur l’après-mort. Ces momies synthétiques étalées au grand jour, comme des bêtes de cirque déversant leurs organes et leurs chairs pétrifiées, je questionne cette parade de cadavres humains vidés de sa valeur fondamentale qu’est le respect et je ne la trouve nulle part, parce qu’elle est gratuite et injustifiée.

On pourrait se demander à quel genre de pédagogie s’intéresse le Dr Von Hagens et à qui elle s’adresse ? Comment envisager d’instruire un groupe de jeunes concernant les fonctions digestives d’un cadavre fraîchement débarqué sans jurer contre l’éthique et la morale et leur expliquer sans les traumatiser qu’il s’agit d’un cadavre humain qu’on a jeté sur une planche a découper pour présenter le côté authentique de l’affaire ? A la limite et par extrapolation, peut-on également envisager de retrouver des organes partiels ou entiers de cadavres humains dans nos laboratoires de biologie à des fins pédagogiques dans nos écoles ? Je questionne également les répercussions existentielles et les impacts psychologiques qui peuvent percuter les gens quant au sens donné à la vie elle-même. La vie et la mort ne s’épousent-elles pas dans d’un seul et même regard ?

Sous des mots à peine voilés, le Dr Von Hagens semble dire : concentrez-vous, admirez la beauté du corps humain, méditez la mort et surtout gardez la tête vide de vos références philosophiques et spirituelles, ( sens critique) ce qui me permettra d’augmenter ma production financière dans l’import/export de cadavres humains. En effet, en 2001, Dr Von Hagens se crée une compagnie privée en Chine comportant 250 employés sous l’appellation : Plastination LTD. à Dalian. Je doute qu’on puisse la visiter librement ! L’aspect privé parle d’elle-même. D’autres pays s’inquiètent du peu de transparence de cette affaire et de son niveau morbidité.

C’est ici que l’éthique prend toute sa dimension et a le devoir de s’exprimer à travers ses institutions reconnues tant civiles que religieuses et objecteurs de conscience par surcroît.

La sainte Église Catholique romaine, celle qui fait la promotion du respect des cadavres en les bénissant lors des cérémonies religieuses a demandé au Dr Von Hagens de plastiner l’os du talon de la vénérable allemande (1090-1179) Sainte Hildegard de Bingen (2) Les hautes autorités religieuses catholiques du Vatican connaissent donc les tenants et les aboutissants de la controverse entourant ces expositions et les méthodes utilisées. En se donnant un aval pour la préservation de leurs propres reliques en décrépitudes, donnent-ils au même moment leur aval pour les expositions de cadavres fraichement débarqués ? Après maintes recherches, aucun écho à ce sujet, un silence moral inquiétant… Peut-on supposer qu’un jour, au Vatican (au passage d’un guichet payant bien sûr), on pourrait voir un ou deux papes contemporains aux allures plastinées lever saintement les doigts en signe de bénédiction devant des fideles ?

Quand on parle au nom de la pédagogie de masse afin de commercialiser la mort, quand on parle au nom de la philosophie et de la spiritualité qu’il faut (dit-il), transcender et j’ajoute : occulter le temps d’une visite payante on peut également interroger le degré de morbidité qui affecte ce personnage. On peut aussi questionner les partenaires associés du Dr Von Hagens et imaginer une chaine de production de cadavres humains livrée aux quatre coins du monde. La prochaine étape, sera sans doute les engrais humains réduits en poudre d’os vendu en kilo afin de fertiliser les déserts…

Il n’y a rien à espérer pour l’humanité quand la science évolue sans conscience !

——————————————————————————————————————————————–

(2) Biographie du Dr Gunther, Von Hagens, Institut de Plastination, Centre des Sciences de Montréal (document)

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.