Légumes et enfants : un dilemme ou malentendu ?

Légumes et enfants : un dilemme ou malentendu ?

Savoir reconnaître une betterave, un poireau ou un artichaut : a priori, on pourrait penser que le défi est à la portée de tous.

Toutefois, selon une enquête de l’Association santé environnement France (ASEF) publiée, jeudi 23 mai : un grand nombre d’enfants ne sont pas en mesure d’identifier les légumes, à l’exception des plus connus (carotte et poire, par exemple).

87 % des élèves interrogés dans les écoles n’ont pas ainsi été en mesure d’identifier une betterave. Près de 1/3 d’entre eux ne savent pas reconnaître une courgette, un poireau, une figue ou un artichaut.

=> Les méconnaissances alimentaires des enfants s’étendent plus encore :

Questionnés sur l’origine de ce qu’il y a dans leur assiette, beaucoup ont le plus grand mal à donner une réponse correcte. 40 % d’entre eux ne sont ainsi pas capables d’identifier l’ingrédient principal des chips ou du jambon. Un chiffre qui monte même à 60 % pour le steak haché !

Légumes et enfants : un dilemme ou malentendu ?
Légumes et enfants : un dilemme ou malentendu ?

=> D’autres surprises :

72 % ne peuvent pas dire à partir de quoi sont faites les pâtes. Patrice Halimi, secrétaire général de l’ASEF, explique dans le Parisien “Certains élèves ont répondu qu’il s’agissait de légumes, d’autres qu’elles sont conçues à base de grains de lait ou de patate”.

L’ASEF constate que les écoliers ont de mauvaises habitudes de consommation. L’association s’alarme “A table, près d’un enfant sur quatre boit du sirop, du jus de fruit ou du soda”.

10 % d’entre eux affirment même rajouter systématiquement du ketchup ou de la mayonnaise à leur assiette.

Auteur de l’article : Iheb Ab

Laisser un commentaire