Le jeu World of Warcraft infiltré par des espions

Des espions britanniques et américains ont infiltré le mondes de jeux en ligne, tels que World of Warcraft, croyant que les terroristes pourraient les utiliser pour communiquer entre eux, selon les dernières fuites d’Edward Snowden.

L’Agence américaine de sécurité nationale (NSA) et l’agence britannique GCHQ aurait eu recours à des personnages dans le jeu pour effectuer leur surveillance et ont essayé de recruter des informateurs.

L’espionnage présumé est révélé dans les derniers documents du dénonciateur Edward Snowden publiés par le Guardian, le New York Times et le site ProPublica.

Les discussions entre les  joueurs utilisant le réseau Xbox Live de Microsoft auraient également été espionnés par le GCHQ le poste d’écoute du gouvernement.

Un document de référence 2008 de la NSA – Exploiter l’utilisation terroriste de jeux et les environnements virtuels – a déclaré que de nombreux agents étaient à l’intérieur du jeu Second Life et qu’un groupe  a été mis en place pour s’assurer que les agents ne sont pas en train d’espionner accidentellement les uns les autres.

Le New York Times affirme: «Parce que les militants s’appuient souvent sur des caractéristiques communes aux jeux vidéo – fausses identités, les chats vocaux et textuels , une façon d’effectuer des transactions financières – les agences de renseignement américaines et britanniques (étaient) inquiets sur le faites qu’ils pourraient être utilisés à des fins terroristes.”

Les agents utilisés personnages de jeux pour rechercher des terroristes potentiels
Les agents utilisés personnages de jeux pour rechercher des terroristes potentiels

Auteur de l’article : Samy

Laisser un commentaire