Selon un journaliste du The Guardian seulement 1% des dossiers Snowden ont été publiés

Seulement 1% des dossiers divulgués par l’ancien analyste du renseignement américain Edward Snowden ont été publiés par le journal The Guardian, a déclaré son rédacteur en chef,Alan Rusbridger .

Il a insisté sur le faites que les journalistes étaient « patriotes » et il a salué la démocratie au Royaume-Uni et la presse libre.

Mais un porte-parole du gouvernement a dit plus tard, qu’il croyait encore que la publication des dossiers d’Edward Snowden pourrait endommager la sécurité nationale.

M. Rusbridger a dit aux députés que les hauts fonctionnaires de Whitehall, l’administration américaine et le comité de renseignement du Sénat américain ont déclaré au journal « qu’aucun dommage » n’avait été causé.

Il a également affirmé que la critique sur les dommages sur la sécurité nationale faite par les chefs de renseignement lors d’une audience du comité avait été «très vague et ne s’enracine pas dans les histoires spécifiques ».

« Il ya des opinions différentes à ce sujet, » a-t-il déclaré. «Il est impossible d’évaluer, car personne n’a donné des preuves précises. »

Sur la question du président de la commission Keith Vaz s’il « aimait ce pays », M. Rusbridger a dit qu’il était « surpris de lui demander cette question ».

Il a par ailleurs affirmé que The Guardian avait été victime de pression et d’intimidation concertées dans le but d’empêcher la publication d’articles pourtant d’intérêt public. « Cette affaire peut être politiquement embarrassante, mais il n’y a rien ici qui représente un risque pour la sécurité nationale », s’est défendu le rédacteur en chef du Guardian.

M. Rusbridger a déclaré que la critique «portée des jugements très sélectifs
M. Rusbridger a déclaré que la critique «portée des jugements très sélectifs » ‘ en ce qui concerne la publication des documents

Auteur de l’article : Samy

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.