Samir Dilou ministre des Affaires étrangères et Moncef Marzouki Président de la Constituante

Aussitôt que les choses commencent à se confirmer avec la répartition préliminaire des sièges à l’Assemblée Nationale Constituante, les regards se tournent vers l’éventuelle composition du prochain gouvernement qui, selon les premiers éléments, sera présidé par Hamadi Jebali, secrétaire général du parti majoritaire des élections, en l’occurrence Ennahdha.

Comme nous l’avons déjà évoqué, plusieurs noms circulent dans les coulisses pour la présidence de la République dont l’actuel premier ministre Béji Caïd Essebsi et le chef du parti d’Ettakatol Mustapha Ben Jaafar. Toutefois, aucune confirmation n’a été donné pour le moment. Et comme une rumeur ne naît jamais du néant, des raisons nous laissent croire que le parti du Mouvement Ennahdha placera ses pions dans plusieurs postes clé du prochain gouvernement dont Samir Dilou qui pourrait se voir attribuer la valise du ministère des Affaires étrangères, voir au pire des cas, secrétaire d’État auprès de ce même ministère.

D’autre part, un président de l’Assemblée Nationale Constituante devra être nommé et connaissant la valeur et l’influence de Moncef Marzouki, leader du Congrès Pour la République qui a remporté une trentaine de sièges, il pourrait être désigné à ce poste.

Samir Dilou - Moncef Marzouki
Samir Dilou - Moncef Marzouki

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

2 commentaires sur “Samir Dilou ministre des Affaires étrangères et Moncef Marzouki Président de la Constituante

    Dr. Jamel Tazarki

    (19 novembre 2011 - 21:59)

    Monsieur Marzouki est le meilleur choix démocratique pour assumer la présidence de la République. Il est un politicien très intelligent et qui a des principes très importants à la survie de la démocratie. Je lui propose:
    1) le nouveau gouvernement tunisien doit encourager le planning familial. La Tunisie est déjà envahie par une masse humaine qu’elle ne peut plus nourrir. D’après mes calculs statistiques, la Tunisie aura en l’an 2020 environ 18 Millions d’habitons et en l’an 2045 approximativement 30,5 Millions.
    2) Sans l’hydro-culture et les engrais produits artificiellement, il est impossible de nourrir les 10 (ou même 11) Millions de Tunisiens.
    3) La première priorité économique et même scientifique est la production artificielle des engrais pour l’hydro-culture en Tunisie. Ce que je fabrique d’ailleurs par moi-même pour ma hydro-culture sur ma terrasse en Allemagne.
    4) Il faut faire participer tout le peuple à l’amélioration de sa propre situation sociale et économique. Il faut initier les Tunisiens pauvres ou en chômage à l’hydro-culture à faible prix.
    5) Il faut généraliser les cycles courts, spécialisés à toutes nos universités tunisiennes et investir plutôt dans l’enseignement secondaire et en particulier primaire. Il faut améliorer le niveau et l’intelligence de la masse.
    6) Les banques islamiques n’ont rien avoir avec notre religion. Ces banques jouent avec les mots et ont inventé des synonymes pour le mot intérêt. Elles vont disposer ainsi gratuitement de la totalité des épargnes de notre peuple musulman.
    7) Il faut protéger mieux nos frontières. Je propose de fabriquer des petits avions du type Ultras Légers Motorisés. Ils sont efficaces pour un si petit pays comme le notre. Ils sont en particulier très simples à construire et à piloter.

    Puisque nous allons tous mourir un jour, nous devons chercher les choses de la vie qui continueront à vivre au-delà de notre présence ici sur terre: Le grand art, les grandes découvertes et les grands points de repères historiques. Le seul moyen de servir la Tunisie est en créant pour changer le monde dans lequel nous vivons jusqu’au point où nos actes seront répétés longtemps après notre mort. Les maîtres qui ont créé les chiffres et le calcul arabo-musulmans continuent à vivre à travers leur don fait pour l’humanité, parce qu’ils ont réussi à attraper une parcelle d’éternité à travers leur création. La Tunisie est à la recherche de ses intelligences qui pourront faire quelque chose de grand pour son peuple vivant dans le manque et l’incertitude. J’espère que Monsieur Marzouki pourra convaincre Ennahdha de ne pas limiter les libertés et de renoncer à une poursuite judiciaire du directeur de Nessma Monsieur Nabil Karaoui.

    J’ai écrit un livre qui mérite d’être lu :
    TOUT EST POSSIBLE – L’AVENIR DE LA TUNISIE
    Vous pouvez télécharger le livre sur mon site Internet:
    http://www.go4tunisia.de
    Dr. Jamel Tazarki
    Allemagne

    Dr. Jamel Tazarki

    (19 février 2012 - 8:52)

    je retire complètement ce que j’ai dit avant à propos de Monsieur Marzouki. Il n’est pas le meilleur choix pour assumer la présidence de la République. Monsieur Marzouki a renoncé à un grand nombre de choses qui faisaient auparavant une grande part de la qualité de sa personne. Il m’a déçu par son comportement! Je suis un musulman croyant et pratiquant et j’ai honte pour notre président de la république qui défend indirectement un fanatique, le prédicateur Wajdi Ghounim, défenseur de l’extrémisme et de la circoncision des femmes! Que pensent votre femme et vos filles, Monsieur le président de la république, de l’attitude d’un père qui veut nous convaincre qu’il est le défenseur des libertés!

    La Tunisie à d’autres problèmes que les fantaisies théologiques de certains de nos compatriotes que vous soutenez indirectement! En effet, nous risquons bientôt d’avoir une épidémie si nous ne faisons pas la Promotion de l’hygiène, de l‘éducation nutritionnelle, des bonnes pratiques de soins, de la sécurité alimentaire pour les familles vulnérables, du traitement des déchets et de la sanitation. Une variante dangereuse de la bactérie nosocomiale menace en particulier les pays pauvres. Les bactéries nosocomiales (MRSA ou staphylocoque doré) sont déjà connues: il s’agit de germes de maladie résistants aux antibiotiques les plus communs. Mais depuis quelques années, on remarque un nombre progressif de cas de ca-MRSA, où le « ca » signifie community acquired: des staphylocoques résistants qui affectent des personnes saines -et surtout des enfants. Les germes provoquent de dangereuses infections de la peau car ‘ils libèrent un poison, la toxine PVL. Aux Etats-Unis, le ca-MRSA a déjà fait des victimes: quand les germes attaquent les poumons, il ne faut que deux ou trois jours au poison pour éroder le tissu pulmonaire. La situation de l’hygiène, de l’eau et de l’assainissement en Tunisie reste préoccupante. Bien que l’eau soit disponible, le manque d’hygiène des puits et de l’eau de robinet représentent des risques pour la santé publique. Les catastrophes naturelles, la pauvreté généralisée et la malnutrition aiguë sont favorables aux épidémies. Nous sommes sans défense car il n’y a pas assez de médicaments efficaces pour tous les Tunisiens. Il ne faut pas être prophète afin de prévoir une épidémie dans notre pays si nous ne luttons pas contre la malnutrition et si nous ne faisons pas la Promotion de l’hygiène.

    Puis, une catastrophe alimentaire menace la Tunisie. Nous ne devons pas attendre que les gens soient affamés pour agir. Une malnutrition aigüe touchant plus de 30% de la population:
    -moins de 2100 kcal disponibles par jour et par personne
    -moins de 4 litres d’eau potable par jour et par personne
    -une perte effective totale de tout moyen d’existence

    Ne jouez pas avec le feu, son excellence Monsieur le président de la république!

    Dr. Jamel Tazarki
    http://www.go4tunisia.de
    Allemagne

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.