Ruben, le seul survivant du crash de l’avion A330 en Libye

Un Airbus A330 de la compagnie libyenne AL Afriqiyah, en provenance de Johannesburg, s’est écrasé, mercredi dernier, le 12 mai 2010, à l’aéroport de Tripoli, causant 103 morts dont  92 personnes sont passagers et 11 sont membres d’équipage.62 Néerlandais se trouvaient à bord.  D’après des informations recueillies, une Française âgée de 32 ans venue passer 10 jours en Afrique du Sud se trouvait à bord.

Ruben von AssouwUn petit garçon néerlandais de 9 ans fut l’unique survivant de cette catastrophe, Ruben von Assouw.  Rapidement pris en charge, l’enfant, qui avait perdu beaucoup de sang, a été conduit à un hôpital de Tripoli où il a été opéré de diverses fractures aux jambes. Selon le ministre des transports libyens, Mohamed Zidane, l’enfant est sain et sauf, éloigné de tout danger. Néanmoins, l’enfant récupèrera mieux dans un environnement familial où des médecins et des infirmiers parlent sa langue maternelle.

Ruben von Assouw est rentré chez lui. Le petit Néerlandais de 9 ans, seul survivant de l’accident d’avion qui a fait 103 morts mercredi près de Tripoli, est arrivé samedi « en sécurité à sa destination finale » aux Pays-Bas, a indiqué Markus Van Tol, un porte-parole de la Fédération néerlandaise du tourisme (ANWB). A peine arrivé sur le tarmac de l’aéroport militaire d’Eindovhen, l’enfant, originaire de Tilburg, dans le sud du pays, « a été mis à bord d’une ambulance », direction un hôpital de la région dont le nom n’a pas été précisé, afin que « sa tranquillité ne soit pas perturbée », ont expliqué les autorités locales. Un peu plus tôt, Ruben avait quitté la Libye à bord d’un avion de type Cessna avec son oncle et sa tante, à son chevet depuis jeudi, et du docteur qui le suit depuis le début de son hospitalisation, Siddiq ben Dilla. Ce dernier, peu avant le décollage de l’appareil, avait indiqué qu’il resterait « le temps qu’il faut » auprès de l’enfant.

D’après la compagnie aérienne Al Afriqiyah, l’Airbus A330 a explosé avant son atterrissage. Selon un journaliste de l’AFP, l’appareil s’est entièrement disloqué à environ 500 mètres du bout de la piste d’atterrissage, éparpillant des milliers de débris sur une vaste zone. L’hypothèse terroriste a été rapidement infirmée, mais la cause du crash reste, pour l’heure, indéterminée.

Crash Avion A330 en Libye
Crash Avion A330 en Libye

La compagnie libyenne Al Afriqiyah, à qui appartenait l’avion, a été fondée en 2001 pour relier les pays africains. Elle ne figure sur aucune liste noire. La jeune compagnie n’avait jusqu’à aujourd’hui pas connu le moindre accident.

Conformément aux conventions internationales en vigueur, c’est La Lybie qui dirigera l’enquête. La France, de sa part, a signalé sa  participation  puisque le constructeur de l’appareil, Airbus, filiale du groupe AIDS, est français. Ce dernier a affirmé dans un communiqué qu’il apportera une assistance technique complète aux autorités responsables de l’enquête sur l’accident. Citons ainsi que l’avion est récent. Il a été livré en Septembre 2009 et selon des sources officielles, il a réussi tous ses examens techniques.

En peu de temps, c’est la deuxième fois qu’un Airbus A330 connaît,  un accident majeur en exploitation commerciale. Le 1er juin 2009, un Airbus A330 de la compagnie Air France s’était écrasé, faisant 228 morts, à l’occasion du vol Rio-Paris.

Auteur de l’article : Emna B.

Responsable marketing et ergonomie, passionnée par l'écriture et les nouvelles technologie de l'information et de la communication, j'ai rejoint le navire Tixup.com au cours de sa deuxième année.

Laisser un commentaire