Anniversaire du 17 octobre 1961: l’Algérie demande des excuses

17 octobre 1961, il y a 50 ans, la police française réprimait violemment à Paris une manifestation d’Algériens, alors appelés Français musulmans d’Algérie.

Des dizaines de milliers d’Algériens manifestaient pacifiquement contre le couvre feu discriminatoire qui leur avait été imposé par Maurice Papon, Préfet de police de Paris. Ils défendaient leur droit à l’égalité, leur droit à l’indépendance et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Ce jour-là, et les jours qui suivirent, des milliers de ces manifestants furent arrêtés, emprisonnés, torturés ou, pour nombre d’entre eux, refoulés en Algérie. Des centaines perdirent la vie, victimes d’une violence et d’une brutalité extrêmes des forces de police. Et depuis Alger, le FLN appelle, une fois de plus, la France à s’excuser. Le Front de libération nationale demande une repentance officielle sur les crimes de la colonisation.

Manifestation - Algérie
Anniversaire du 17 octobre 1961: l'Algérie demande des excuses

Auteur de l’article : Farouk Touzi

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.