Accord entre le syndicat des forces de l’ordre et le gouvernement

Quelques heures de tensions qui semblent arriver à une fin à l’amiable entre l’État et le syndicat des forces de l’ordre.

En effet, Lassâad Kchaoui, secrétaire général du syndicat a fait partie des personnes qui étaient avec Ridha Belhaj, ministre délégué auprès du Premier ministre, pour mener des négociations quant aux revendications du syndicat des forces de sécurité intérieure.

Béji Caïd Essebsi
Béji Caïd Essebsi

Après une agitation qui a connu une effervescence suite aux déclarations de M. Béji Caïd Essebsi, le général Rachid Ammar se serait présenté devant les protestataires pour les assurer de son soutien et de son appui à leurs revendications.

Quant au gouvernement, il a promis de prendre les mesures nécessaires contre tous ceux qui menacent la stabilité et la sécurité du pays, y compris au niveau des forces de l’ordre.

En ce qui concerne le passage qui a suscité la polémique où M. Caïd Essebsi avait déclaré qu’une partie des agents, à savoir 3%, sont des singes qui menacent la stabilité du pays, ce qui n’a pas plu aux protestataires qui ont considéré ces propos comme une insulte grave et une atteinte à leur dignité, le Premier ministre aurait précisé qu’il désignait des individus sans légitimité et qui se sont imposés en tant que syndicat sans aucune délégation de la base.

L’affaire est donc close et le calme se fait sentir de plus en plus à la Kasbah.

Accord entre le syndicat des forces de l'ordre et le gouvernement
Accord entre le syndicat des forces de l'ordre et le gouvernement
Communiqué du syndicat des forces de l'ordre
Communiqué du syndicat des forces de l'ordre

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

1 commentaire sur “Accord entre le syndicat des forces de l’ordre et le gouvernement

    Tunisien.

    (8 septembre 2011 - 10:31)

    Nettoyer, raser, éliminer, éradiquer, Voila la solution urgente. Le patriotisme commence là.

Laisser un commentaire