Les régulateurs américains avaient averti des problèmes soulevés sur des Boeing 777
LIENS SPONSORISES
PHOTO DE Les régulateurs américains avaient averti des problèmes soulevés sur des Boeing 777
Boeing 777 disparu
LIENS SPONSORISES

Quelque mois avant la disparition mystérieuse du MH370 de Malaysia Airlines, les régulateurs américains ont averti d’un problème de “fissuration et de corrosion” sur le Boeing 777 qui pourrait conduire à une rupture mi-air et la chute drastique de la pression en cabine.

Ces révélations viennent au milieu des recherches qui se poursuivent désespérément de traces de l’avion qui avait 239 personnes à bord et qui avait perdu contact avec le contrôle de la circulation aérienne à environ 17h30 GMT vendredi, environ une heure après le décollage de Kuala Lumpur, à destination de Pékin.

“Nous lançons cette annonce (consigne de navigabilité) pour détecter et rectifier le craquage et la corrosion dans la peau du fuselage, ce qui pourrait conduire à une décompression rapide et une perte de l’intégrité structurelle de l’avion”, a déclaré la Federal Aviation Administration.

Lors d’une chute soudaine de la pression de la cabine, l’équipage et les passagers peuvent devenir inconscient, ne laissant personne aux commandes de l’aéronef concerné.

En 1999, un Learjet portant à son bord le golfeur Payne Stewart, s’est écrasé dans un champ dans l’état du Dakota au Sud des États-Unis après un vol non contrôlé pendant plusieurs heures, les personnes à bord avaient apparemment perdus conscience en raison d’un manque d’oxygène provoqué par une perte de pression dans la cabine.

Le chef de l’armée de l’air de la Malaisie a soulevé la possibilité que le MH370 s’était inexplicablement retourné et que le jet avait été localisé à des centaines de kilomètres de sa trajectoire de vol prévue avant de complètement disparaître des radars.

La FAA a diffusé un projet de la directive de l’avertissement de la fissuration et du problème de corrosion, le 26 septembre 2013.

Une directive finale a été attribuée le 5 mars, trois jours avant que le Boeing de Malaysia Airlines ne disparaisse. La directive de la FAA devait être prise en vigueur le 9 avril.

“Cette consigne de navigabilité exige des inspections répétitives de la peau du fuselage visible et la doublure si elle est installée, pour le craquage, la corrosion, et toute indication de contact d’une certaine attache à un cavalier de liaison, et la réparer si nécessaire”, a-t-elle ajouté.

La FAA a déclaré qu’environ 120 aéronefs immatriculés US sont affectés par la directive.

Un document d’accompagnement joint à la directive indique qu’un opérateur non identifié a fait état d’une “fissure de 16 pouces” (940,6 cm) dans la peau du fuselage d’un avion qui avait 14 ans.

Le Boeing a effectué une “analyse de fracture métallurgique” de la section affectée de la peau du fuselage, selon le document.

Alors que les recherches pour retrouver l’avion disparu sont entrées dans leur 5e jour, les autorités malaisiennes ont déclaré qu’ils ont élargit leur zone de recherche au large de la côte de la mer de Chine du Sud du Vietnam à la mer d’Andaman au nord de l’Indonésie, à des centaines de kilomètres (miles).

Boeing 777 disparu : Que s’est-il passé ?

Boeing 777 disparu : Que s’est-il passé ?

Réseaux Sociaux

Tixup.com est, depuis 2007, une référence du web en Tunisie et dans certains pays francophones. Fort de son succès dans le milieu estudiantin, Tixup.com s'est orienté vers une population jeune d'étudiants et chefs d'entreprises avec l'actualité en Tunisie et de part du monde (France, Belgique, Canada, Maroc, Algérie).
Proposant une panoplie de services et ressources, le portail, tunisien à la base, s'est converti en premier lieu pour toucher le grand maghreb et par la suite, il s'est internationalisé avec des visiteurs et des membres de la France, la Belgique, le Canada et d'autres pays.
Finalement, Tixup.com a su s'imposer pour devenir une référence sur le web et est continuellment en évolution pour proposer de nouveaux services et ressources (vidéos, photos, guide de voyage, petites annonces, etc.)