L’Egypte prolonge la détention du journaliste d’Al-Jazeera

Les procureurs égyptiens ont prolongé la détention d’un journaliste d’Al-Jazeera pour 45 jours supplémentaires, a déclaré son avocat jeudi, au milieu des accusations de répression contre la chaîne qatarie.

Abdallah Elshami, un citoyen égyptien, a été arrêté le 14 Août avec environ 700 manifestants lorsque la police et les soldats ont dispersé les deux camps de protestation islamistes au Caire, déclenchant des affrontements qui ont tué des centaines de manifestants.

“La décision de prolonger la détention de 665 personnes arrêtées dans Rabaa est venu la nuit dernière,” selon son avocat Mostafa Attiya à l’AFP.

Mardi, une source du bureau du procureur de l’État a déclaré que ceux arrêtés dans Rabaa al-Adawiya Rabaa font face à plusieurs accusations, y compris la possession d’armes et l’utilisation de ces armes contre la police, faisant cinq morts parmi les policiers.

Abdallah, un journaliste d’Al-Jazeera arabe d’Afrique de l’Ouest, avait été arrêté à Rabaa al-Adawiya Rabaa depuis le 4 Juillet, un jour après que l’armée a renversé le président Mohamed Morsi islamiste, son frère Mosaab dit.

La police a lancé une descente sur les locaux de la chaîne Al-Jazeera Mubasher Misr, presque immédiatement après le renversement de Morsi, en pillant ses bureaux et en saisissant ses équipements.

Un tribunal du Caire a ordonné la fermeture d’Al-Jazeera Mubasher Misr plus tôt ce mois-ci, avec trois chaînes des frères musulmans.

Les autorités égyptiennes et les médias locaux ont accusé Al-Jazeera de reportages tendancieux du coup d’Etat qui a renversé populairement Morsi.

 

Les forces de sécurité égyptiennes patrouillent le front de mer à Alexandrie au cours d'une manifestation de soutien au président déchu islamiste Mohamed Morsi, le 20 Septembre, 2013
Les forces armées égyptiennes patrouillent à Alexandrie au cours d’une manifestation de soutien au président déchu Mohamed Morsi, le 20 Septembre, 2013

Auteur de l’article : Anas.T

Laisser un commentaire