L’Egypte interdit les activités des Frères musulmans

Un tribunal égyptien a interdit les activités des Frères musulmans  et confisqué tous les biens de l’organisation.

La plupart des dirigeants de la Fraternité sont emprisonné, y compris Morsi, et ceux qui ne sont pas en prison sont passés dans la clandestinité. Le président déchu et ses lieutenants supérieurs confrontent  une série de charges, y compris de graves accusations liées à assassiner.

La décision interdit toute activité par la Fraternité, qui fut autrefois l’un des plus anciens et des plus influents mouvements islamistes au Moyen-Orient. Le texte de la décision a été rendue public par l’agence de nouvelles officielle de l’Egypte.

Six semaines après le coup d’Etat militaire, les forces de sécurité égyptiennes ont lancé un assaut irrésistible sur les camps de protestation mis en place par les partisans de l’ex-président. Des centaines de manifestants ont été tués dans la répression le mois dernier, et les autorités ont gardé un couvercle hermétique sur les rassemblements par les membres du groupe.

Dans les semaines qui ont suivi, la police égyptienne et l’armée ont attaqué ce qu’ils décrivent comme des bastions des militants islamistes dans la péninsule du Sinaï, de la vallée du Nil, et, plus récemment, à la périphérie du Caire, près des pyramides de Gizeh. La vague d’offensives a donné lieu à des centaines d’arrestations.

Les autorités ont dépeint les personnes capturées comme des criminels et des terroristes, et un commandant de la police égyptienne principal tué dans l’un des affrontements  la semaine dernière a été salué comme un héros national.

Un tribunal égyptien a interdit les activités des Frères musulmans  et confisqué tous les biens de l'organisation
Un tribunal égyptien a interdit les activités des Frères musulmans et confisqué tous les biens de l’organisation

Auteur de l’article : Samy

Laisser un commentaire