Kenya: 69 morts et 63 disparus dans l’attaque de Nairobi, selon la Croix-Rouge

Au moins 69 personnes sont confirmés mortes et 63 autres disparues dans le centre commercial de Nairobi toujours assiégé, a déclaré la Croix-Rouge kenyane lundi.

Les 63 disparus enregistrés sont pris pour otages encore détenus par les terroristes islamistes qui affrontent les troupes kenyanes à l’intérieur du complexe, ainsi que celles qui pourraient s’être tués dans les trois jours du siège.

D’autres peuvent être cachés dans le centre tentaculaire.

Alors que le siège est entré dans sa troisième journée, des rafales de tirs soutenus ont éclaté à l’aube et a duré 15 minutes, les soldats postés autour du centre commercial ont esquivé pour la couverture.

Les militants shebab somaliens ont menacé lundi de tuer les otages qu’ils détiennent alors que les troupes kenyanes se sont déplacés pour mettre fin au siège.

Le ministre de l’Intérieur du Kenya, Joseph Ole Lenku, a déclaré dans une mise à jour de sécurité lundi que « quelques » otages restent dans le centre commercial, sans donner des chiffres précis.

Les shebab n’ont pas confirmé le nombre de personnes qui étaient détenues par les douzaine d’assaillants, qui ont défilé dans le bâtiment de quatre étages samedi à midi, pulvérisant les acheteurs avec les machines à feu et des grenades.

« Nous autorisons les moudjahidines à l’intérieur du bâtiment pour prendre des mesures contre les prisonniers, a déclaré un  » porte-parole des shebab, Ali Mohamud Rage dans un communiqué publié sur un site internet islamiste.

 

membres de l'équipe de sauvetage attendent à l'entrée du centre commercial Westgate à Nairobi pour sauver des otages, le 21 Septembre 2013.
des membres de l’équipe de sauvetage à l’entrée du centre commercial Westgate à Nairobi pour sauver des otages, le 21 Septembre 2013.

Auteur de l’article : Anas.T

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.