Hosni Moubarak sort de son silence et déclare être une victime

Le président égyptien déchu, Hosni Moubarak, a décidé enfin de sortir de son silence et a envoyé un enregistrement audio à la chaîne Al Arabiya pour s’expliquer sur les campagnes de diffamations dont il fait l’objet, lui et sa famille, selon ses dires.

Hosni Moubarak
Hosni Moubarak

Hosni Moubarak et ses deux fils, Alaa et Gamal, ont été convoqués par la justice égyptienne dimanche dernier, 10 avril 2011, dans le cadre d’une enquête sur les violences et troubles contre les manifestants pendant les jours de la révolte, qui a été marquée officiellement par le décès de 800 personnes et la blessure de quelques milliers. Ils seront également interrogés sur “l’utilisation de l’argent public” dans le cadre d’opérations anti-corruption en cours visant l’ancien régime.

Le président déchu, Hosni Moubarak, s’est adressé, à travers un enregistrement audio, au peuple égyptien assurant que ni lui, ni sa femme, Suzanne, n’avaient de compte bancaire à l’étranger et qu’ils sont prêts à coopérer avec la justice égyptienne pour le prouver. Il a dénoncé par ailleurs les “ campagnes de diffamation et les tentatives de porter atteinte à sa réputation et à son intégrité” tout en précisant qu’il avait servi son pays de tout son cœur et avec honneur.

Il a déclaré qu’il avait préféré se retirer de la présidence de l’Égypte et s’éloigner de la vie politique répondant ainsi à la volonté du peuple tout en souhaitant la réussite au peuple égyptien et la patrie. Il a nié lors de cet enregistrement avoir en sa possession des biens immobiliers à l’étranger tout en demandant au procureur général de contacter les ministères des affaires étrangères dans tous les pays du monde pour en être sur qu’il ne possède, ni lui ni sa femme, des biens à l’étranger pour démentir les propos des médias et personnes qui avaient déclaré à plusieurs reprises qu’il possède avec sa femme une fortune hors de l’Égypte.

Hosni Moubarak
Hosni Moubarak : Président déchu de l'Égypte

La convocation de Hosni Moubarak par la justice égyptienne a été bien accueillie par le peuple égyptiens et les manifestants qui occupent encore la place de la Libération (Place du Tahrir), sauf que ces derniers n’ont pas apprécié l’intervention de leur président déchu qui affirme être l’objet d’accusations injustes.

La plupart des hauts responsables de l’ancien régime égyptien sont désormais en prison. Dernier en date, l’ancien Premier Ministre qui a rejoint en détention  le directeur de cabinet de Hosi Moubarak, ainsi que l’ancien ministre de l’Intérieur et plusieurs ex-membres du cabinet. D’autres hommes d’affaires proches de la famille Moubarak ont été placés en garde à vue et leurs biens ont été saisis et gelés.

Tixup a contacté pour vous certains égyptiens pour avoir une idée de ce que ce peuple pensent après le discours du président déchu, Hosni Moubarak. Plusieurs nous ont confirmé que H. Moubarak a pris tout son temps pour régler ses affaires avant de s’adresser au peuple. “Moubarak a pris deux mois pour régler ses affaires, tout ce retard ne joue qu’à sa faveur surtout que ces accusations lui sont assigné depuis un certain temps”, nous a confirmé Mohamed Badr avant d’ajouter que “si Moubarak avait raison, les banques suisses, britanniques et américaines nous ont-elles menti?

En attendant, nous tunisiens, quand est-ce que nous allons avoir droit à une telle mesure? Hosni Moubarak avait suivi Zine El Abidine Ben Ali pour se retirer après trois allocutions, le président tunisien déchu, suivra-t-il Moubarak cette fois avec une intervention?

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

Laisser un commentaire