Des armes libyennes vendues aux Algériens via Facebook

Le rapport de la presse publié par le journal « Chourouk » algérienne, samedi, que des ventes d’armes libyennes sont organisées, via le réseau social «Facebook».

 » Chourouk  » affirme que les marchands d’armes, en Algérie et la Libye en particulier, pour conclure une vente et les opérations d’achat, publie des annonces pour la vente et l’achat d’armes et sont mis sur une page spéciale mise en place sur le réseau social «Facebook». Et s’engage de les livrer en Algérie.

 

Selon les mêmes sources, le processus d’achat et de vente de toutes les transactions qui ont lieu, sont faites à partir de petite annonce publiée sur la page consacrée, et a constaté que les quantités d’armes proposées à la vente sont celles des  bataillons libyens, après la chute Mouammar Kadhafi. Parmi les objets exposés, par exemple, 122 pièces d’armes de type Kalachnikov, une fabrication russe, avec 5 des milliers de cartouches.

Le propriétaire affirme que se sont des biens de l’armée et qu’elles sont dans un bon état. Il stipule également que le processus se fait à la frontière libyenne en AlgérieIl a annoncé la vente de quantité d’armes légères turc, 9 mm et les ventes ne se font pas à moins de 100 pièces par transaction, au prix de 800 Euros par arme à feu.

Il y a aussi des vente de fusils de chasse « Beretta Frankie », jumelles militaires et des couteaux de toutes taillesIl a mentionné dans sa dernière annonce avoir certains équipements classés dans la catégorie de l’équipement « minute », comme c’est le cas avec les jumelles, et a confirmé qu’il délivre la quantité convenue s’ils veulent dans n’importe quelle région de l’Algérie déterminé par l’acheteur, et dans le cas d’achat d’une seule pièce, l’acheteur se déplacer sur place.

Ces transactions par des gangs compétentes dans le trafic d’armes dans une tentative de se débarrasser de ses armes acquises après la chute du régime libyen.

des ventes d'armes libyens sont organisées, via le site de réseautage social «Facebook».
des ventes d’armes libyens sont organisées, via le réseau social «Facebook».

 

Auteur de l’article : Samy

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.