La France veut une action sur la Syrie, l’extrême gauche en désaccord

Comme les experts de l’ONU commencent une deuxième journée de l’enquête sur les prétendues armes chimiques présumées du gouvernement syrien, la France a appelé à une réaction déterminée. Mais politicien d’extrême gauche, Jean-Luc Mélenchon a déclaré mardi que des frappes militaires contre le régime de Bachar al-Assad serait une “erreur gigantesque”.

Les pays occidentaux vont décider dans les prochains jours sur une réponse à la prétendue attaque chimique en Syrie.

Le Royaume-Uni mardi a déclaré qu’il est en train d’élaborer des plans d’urgence, mais aucune réponse n’a encore été décidé.

Le ministre  Français des Affaires étrangères Laurent Fabius lundi a porté le blâme carrément sur le régime syrien.

“Ce qui semble évident aujourd’hui, à partir de tous les témoignages convergent, c’est qu’il y a eu ce que j’appelle un massacre chimique”, a déclaré sur la radio Europe1. “Ce qui est également clair, c’est que ce massacre est venu du régime de Bachar al-Assad.”

Réaction de Jean-Luc Mélenchon

L’ancien candidat à la présidentielle du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon a averti qu’une action militaire pourrait conduire à la guerre.

“Ce serait une erreur gigantesque, peut-être un pas vers une guerre qui serait beaucoup plus grande que tous ceux que nous avons déjà vu dans cette région”, a déclaré Mélenchon.

Les dirigeants américains sont “dans l’habitude d’utiliser aucun argument pour justifier une intervention militaire”, at-il ajouté, mais “cette guerre ne doit pas avoir lieu”.

Leader Front de gauche Jean-Luc Mélenchon lors d'une réunion de son Parti de Gauche ce week-end
Leader Front de gauche Jean-Luc Mélenchon lors d’une réunion de son Parti de Gauche ce week-end

Auteur de l’article : Samy

Laisser un commentaire