La Grèce en grève contre les réformes de la fonction publique

La Grèce était en grève générale mardi, et des milliers de personnes manifestaient dans la rue, à l’appel de syndicats soutenus par nombre d’élus locaux, pour protester contre un plan de restructuration de la fonction publique demandé par les bailleurs de fonds internationaux du pays.

Au moins 16.000 personnes ont manifesté à Athènes et 7.000 à Thessalonique, selon la police, pour dire “non aux licenciements de fonctionnaires” ou appeler à “licencier le gouvernement”, selon des banderoles relevées dans le cortège qui a parcouru, sans incident, les rues de la capitale grecque.

“Pour nous, ce sont des élèves; pour eux, ce sont des clients”, observait un autre slogan en référence à la saignée subie par l’enseignement professionnel où plusieurs centaines de professeurs vont être mis en disponibilité.

De nombreux services et transports sont restés fermés mardi. Les trains ne circulaient pas en Grèce, pas plus que le métro reliant la capitale à l’aéroport. A Athènes, bus et trolleys ne fonctionnaient qu’entre 06H00 GMT et 18H00 GMT. Les vols à l’arrivée et au départ de l’aéroport Vénizelos étaient perturbés par un arrêt de travail des contrôleurs aériens, très gênant en pleine période touristique.

Auteur de l’article : Anas.T

Laisser un commentaire