Mahmoud Ahmadinejad et Esfandiar Rahim Mashaei

M. Ahmadinejad risque 74 coups de fouet pour triche électorale

Les autorités iraniennes ont fait savoir que Mahmoud Ahmadinejad, président iranien sortant, pourrait faire l’objet de poursuites pour avoir accompagné, Esfandiar Rahim Mashaei, son ex-chef de cabinet lors de l’enregistrement de sa candidature pour le scrutin présidentiel du 14 juin.

Comme le montrent des photos de presse, Mahmoud Ahmadinejad étant interdit par la constitution de briguer un troisième mandat, a accompagné samedi Esfandiar Rahim Mashaei au ministère de l’Intérieur pour l’enregistrement de sa candidature.

Interdisant aux particuliers de soutenir les prétendants à une fonction élective, la législation iranienne proscrit le recours à des moyens publics au profit ou à l’encontre de candidats.

Un porte-parole cité par Khabar-online déclare que “le Conseil des gardiens a jugé à l’unanimité que les actes du président concernant le parrainage d’un candidat à une élection constituaient une infraction et un délit. Nous avons signalé ces faits à la justice”.

Mahmoud Ahmadinejad et Esfandiar Rahim Mashaei
Mahmoud Ahmadinejad et Esfandiar Rahim Mashaei

Auteur de l’article : Iheb Ab

Laisser un commentaire