La police autour du domicile d'Ariel Castro

Séquestration – Cleveland : y a-t-il eu d’autres cas ?

Y a-t-il d’autres personnes séquestrées au 2207 Seymour Avenue de Cleveland dans l’Ohio ? Le FBI enquête pour savoir si dans cette “maison de l’horreur”, où trois jeunes filles ont pu survivre pendant des années sans que personne ne remarque rien.

Ariel Castro, inculpé mercredi, a pu retenir de force d’autres filles. Car après les trois rapts officiellement découverts en 2002, 2003 et 2004, les enquêteurs se posent la question de savoir s’il a récidivé. Un appel à témoins a été lancé et un numéro de téléphone a été mis en place.

Ce qui a mis la puce à l’oreille des enquêteurs, c’est le témoignage de Michele Knight qui a été retenue pendant une dizaine d’années dans la maison. “J’ai vu une fille quand je suis arrivée, elle a subitement disparu…”

La police autour du domicile d'Ariel Castro
La police autour du domicile d’Ariel Castro

En lisant ce témoignage dans le journal, Tonia s’est sentie chavirée. Sa sœur Christina Adkins s’est volatilisée il y a 18 ans, en janvier 1995, à deux pas de la maison d’Ariel Castro. “Elle marchait d’une maison à une autre autour de minuit et elle a disparu, à quatre pâtés de maisons d’ici. Elle avait 17 ans et elle était enceinte de cinq mois”, témoigne Tonia Adkins.

Cette découverte lui redonne de l’espoir. “Je suis heureuse pour les filles qui ont été libérées. J’aurais voulu que ma sœur soit parmi elles. Je crois qu’il y a quelque chose à voir avec la disparition de ma sœur. Je ne peux pas en être sûr mais j’ai à nouveau l’espoir qu’ils vont enfin réussir à la trouver”, espère Tania.

 

Auteur de l’article : Iheb Ab

Laisser un commentaire