Rached Ghannouchi : Leader du Mouvement Ennahdha

Pas de candidat au poste de Chef du Gouvernement

Rached Ghannouchi : Leader du Mouvement Ennahdha
Rached Ghannouchi : Leader d’Ennahdha

Au lendemain de la démission du Premier ministre tunisien Hamadi Jebali, le président d’Ennahdha, principale formation islamiste et première force parlementaire, s’est prononcé mercredi pour la formation d’un nouveau gouvernement de coalition. Il estime qu’il pourrait voir le jour dès cette semaine.

Le parti islamiste Ennahdha n’a pas encore choisi son candidat au poste de premier ministre de la Tunisie, selon Rached Ghannouchi. Il s’exprimait à l’issue d’une entrevue avec le président Moncef Marzouki, admettant être “en pourparlers avec M. Jebali” pour qu’il accepte de diriger le futur gouvernement malgré sa démission mardi.

Le soir du mercredi 20 février 2013, les noms de trois membres d’Ennahdha se sont propagés sur les réseaux sociaux, notamment sur certaines pages sur Facebook alliées au parti islamiste. Il s’agirait de Noureddine B’hiri, actuel ministre de la Justice, Abdellatif Mekki, ministre de la santé et Mohamed Ben Salem, ministre de l’Agriculture.

Projet torpillé

Hamadi Jebali, numéro deux d’Ennahda, a démissionné mardi de son poste de Premier ministre après l’échec de son initiative visant à former un cabinet de technocrates. Il avait entrepris ce remaniement à la suite de l’assassinat de l’opposant Chokri Belaïd le 6 février qui avait déclenché une vague de violence.

Ce projet a été torpillé par le parti islamiste, M. Ghannouchi en tête. Ennahda considère avoir la légitimité pour gouverner la Tunisie étant donné qu’il dispose du plus gros groupe de députés à l’ANC depuis les élections d’octobre 2011.

Rached Ghannouchi
Rached Ghannouchi

Auteur de l’article : La Rédaction

Laisser un commentaire