L'Égypte se révolte

L’Egypte se révolte de nouveau, un bilan provisoire de 5 morts

L'Égypte se révolteDes heurts ont éclaté dans plusieurs villes d’Egypte vendredi lors de manifestations contre le pouvoir islamiste, à l’occasion du deuxième anniversaire du soulèvement populaire qui renversa Hosni Moubarak. Au moins cinq personnes ont été tuées dans une fusillade à Suez et près de 150 ont été blessées dans tout le pays.

Les cinq morts ont péri à Suez, dans le nord-est de l’Egypte, lors d’affrontements entre policiers et manifestants, a annoncé la télévision d’Etat égyptienne. Des médecins à l’hôpital de Suez avaient plus tôt indiqué que quatre personnes avaient été tuées par balle et qu’une autre dans le même hôpital était dans un état grave.

Le ministère de l’Intérieur a avancé un bilan de 186 civils et 45 membres des forces de sécurité blessés à travers le pays.

Place Tahrir

Des milliers de manifestants ont affronté la police place Tahrir, au Caire, et dans plusieurs autres villes, dont Alexandrie. L’opposition laïque et libérale avait appelé à manifester ce jour contre le président Mohamed Morsi et les Frères musulmans dont il est issu.

Egypte: Siège des Frères MusulmansAu Caire, des manifestants ont jeté des cocktails Molotov, des pierres et des pétards contre un barrage de police qui barrait l’accès à des bâtiments gouvernementaux près de la place. La police a riposté par des tirs de gaz lacrymogènes.

Suez et Alexandrie

En fin d’après-midi, la police a également fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser des manifestants qui tentaient de franchir le cordon de sécurité autour du palais présidentiel, a rapporté la télévision publique.

Des scènes similaires se sont produites à Suez et Alexandrie, la deuxième ville du pays, où manifestants et policiers se sont affrontés près de bâtiments gouvernementaux.

Des manifestants sont parvenus à pénétrer de force dans les bureaux des gouverneurs de province à Ismaïlia et à Kafr el Cheikh, dans le delta du Nil. Toujours à Ismaïlia, sur le canal de Suez, les locaux du Parti de la justice et la liberté, le parti politique des Frères musulmans, ont été mis à sac avant d’être incendiés, rapportent des témoins.

L'Égypte se révolte de nouveau
L’Égypte se révolte de nouveau

Auteur de l’article : La Rédaction

Laisser un commentaire