Al Jazeera sur les traces de Wikileaks avec des docs confidentiels

Al JazeeraAl Jazeera décidé enfin de suivre l’exemple de wikileaks avec des documents classés confidentiels, des documents sensibles qu’on ne trouve facilement, sur Internet ou ailleurs.

La chaîne qatarienne a mis en ligne un nouveau site web, appelé AJTU, abréviation de “Al Jazeera Transparency Unit”, en français, Unité de Transparence d’Al Jazeera. Ce site répertorie entre autres des documents classés confidentiels, photos, vidéos, textes et fils d’infos, tout y est pour détrôner le succès qu’a connu le site de Julien Assange, Wikileaks.

En effet, l’AJTU donne la possibilité de proposer ses fichiers (confidentiels) pour mettre la lumière sur les gouvernements et les entreprises qui pourraient faire l’objet de corruption, manipulation, meurtres, etc… Des conversations entre diplomates y figurent, des accords non révélés aux grands médias sont aussi présents. Bref, un nouveau Wikileaks à la sauce Al Jazeera qui commence déjà à gêner certaines gouvernements et à révéler des vérités qu’on ne connait pas ou qu’on a pas des preuves pour pouvoir les confirmer. Un site que vous pouvez découvrir à l’adresse transparency.aljazeera.net.

Citons pour exemple les documents qui confirment un échange entre le gouvernement palestinien et Israël pour tuer un  activiste du nom de Hassan al-Madhoun en 2005. Vous pouvez lire cet échange à cette adresse et voici un extrait de la conversation entre Shaul Mofaz (ministre israélien de la défense) et Nasser Yusuf (ministre palestinien de l’intérieur). Ci-dessous, l’accord sur l’assassinat de Hassan al-Madhoun.

Mofaz: (?) which we talked about, Hassan Madhoun, we know his address and Rasheed abu Shabak knows that. Why don’t you kill him? Hamas fired because of the elections and this is a challenge to you and a warning to Abu Mazen.

Yusuf: We gave instructions to Rasheed and will see.

Mofaz: Since we spoke, he has been planning an operation, and that’s 4 weeks ago, and we know that he wants to strike Qarni or Eretz. He is not Hamas and you can kill him.

Yusuf: We work, the country is not easy, our capabilities are limited, and you haven’t offered anything.

Un mois plus tard, al-Madhoun a été assassiné dans sa voiture par un missile, il était accompagné d’un autre activiste du Hamas…

Un autre document a révélé que le gouvernement palestinien n’hésite pas à tuer des personnes de son peuple pour instaurer un seul gouvernement et gagner le respect la confiance des deux parties, US et Israël…

Ça s’est passé lors d’un meeting, le 17 septembre 2009, entre Saeb Erekat et David Hale, député américain envoyé au moyen-orient.

Erekat: We have had to kill Palestinians to establish one authority, one gun and the rule of law. We continue to perform our obligations. We have invested time and effort and killed our own people to maintain order and the rule of law.

Al Jazeera Transparency Unit : sur les traces de Wikileaks
Al Jazeera Transparency Unit : sur les traces de Wikileaks

Auteur de l’article : Ghaith J.

Manager Général du portail Tixup.com et directeur de la publication, passionné par les nouvelles médias, je prends part à l'aventure Tixup depuis la naissance du site.

4 commentaires sur “Al Jazeera sur les traces de Wikileaks avec des docs confidentiels

    Ghani

    (27 janvier 2011 - 0:13)

    Salut toutes l’équipe de Djazeera, mais ce qui est diffuser concernant les docs sur la politique palestinienne été vrais ou pas, donc c’est oui le peuple palestinienne dans une situation politique désastreusement c’est non nous somme dans ce monde inactif.
    Je pose une question quel sont les objectifs exactes et ce qui est dernière?? et pourquoi?? merci bon courage.

    sam

    (1 février 2011 - 11:44)

    bonjour allgazeera
    si vraiment ce que vous avais diffusé est vrai c’est la honte pour tous les arabes franchement…….

    slimane

    (2 février 2011 - 13:02)

    la nation arabe d’est une nation de la hante. je dis qu’on a pas le droit de vivre ou d’exister sur cette terre.

    ADEL

    (4 février 2011 - 11:51)

    si vraiment ce que vous avais diffusé est vrai alors c’est que ces negociateurs et toute l’equipe de abou maze.. sont des vrai juifs qu’ils dégagent de la scene. sont des HARKIS.

Laisser un commentaire