Egypte

5 décès dans les affrontements entre les frères musulmans et les anti-Morsi

Cinq manifestants sont morts au Caire dans de violents affrontements entre opposants et partisans du président égyptien Mohamed Morsi qui se poursuivaient dans la nuit de mercredi à jeudi. Près de 350 personnes ont également été blessées.

EgypteMalgré l’intervention des forces de l’ordre, les émeutiers s’affrontaient toujours à coups de pierres et de cocktails Molotov au petit matin, dans les rues proches de la présidence dans le quartier cossu d’Héliopolis, en banlieue du Caire, et des coups de feu se faisaient régulièrement entendre.

Quatre des manifestants ont été tués par balle et un autre après avoir été atteint près du coeur par une décharge de chevrotine, a annoncé l’agence officielle Mena. Les Frères musulmans, dont est issu le président, ont également fait état de cinq décès, indiquant sur leur site Internet avoir perdu cinq de leurs partisans.

Tentes démantelées

A l’appel du mouvement islamiste, des milliers de personnes avaient afflué vers le palais dans l’après-midi pour défendre le président. Elles ont démantelé les tentes dans lesquelles de petits groupes d’anti-Morsi avaient passé la nuit après une manifestation massive de l’opposition mardi.

Il s’agit des pires violences en Egypte depuis l’élection en juin de M. Morsi, premier président islamiste du pays, conspué par l’opposition pour s’être octroyé par décret des pouvoirs exceptionnels le 22 novembre.

Premières démissions

Dans ce contexte tendu, trois conseillers de M. Morsi ont annoncé leur démission, selon l’agence Mena. Il s’agit des premiers départs dans l’équipe du chef de l’Etat depuis le début de la crise le 22 novembre.

Amr el-Leithi et Ayman al-Sayyad ont indiqué avoir démissionné il y a une semaine pour protester contre le décret par lequel M. Morsi a considérablement élargi ses pouvoirs. “Je présente ma démission immédiatement (…) “car je n’accepte pas que ces jeunes meurent”, a affirmé le troisième, Seif Abdel Fattah, en ajoutant que les Frères musulmans devaient “penser de manière plus large.

Egypte
5 décès dans les affrontements entre les frères musulmans et les anti-Morsi

Auteur de l’article : La Rédaction

Laisser un commentaire